Publicité

Formule 1: Hamilton chez Ferrari, les coulisses d'une décision choc

• Déjà des doutes ces derniers mois

L’avenir de Lewis Hamilton, 39 ans, avait déjà été au cœur des discussions ces derniers mois. Du début de la saison 2023 à la prolongation, en août dernier, du contrat du Britannique chez Mercedes jusqu’en 2025 - une échéance que le septuple champion du monde ne devrait donc pas atteindre -, de nombreux bruits ont parcouru le paddock. Les négociations entre Hamilton et la marque allemande avaient traîné en longueur, laissant les rumeurs de départs chez Red Bull, notamment, s’installer, alors que Sergio Perez y est en difficulté. Fin 2023, le patron de Red Bull Christian Horner avait même évoqué des approches de la part de l’agent de Lewis Hamilton, ce que ce dernier avait démenti. Le pilote avait également été, déjà, associé à Ferrari. Là aussi, la réponse était simple: circulez, il n’y a rien à voir.

Le pilote de la Scuderia Charles Lerlerc avait tout de même été interrogé, en mai dernier, en marge du Grand Prix de Monaco, sur ce qu’il attendait d’un éventuel futur coéquipier. Lewis Hamilton était assis à côté de lui, face aux journalistes. "Salut Lewis", avait lancé Leclerc, hilare, au Britannique tout aussi souriant. "Un coéquipier rapide, on est en F1 et nous aimons toujours nous battre contre les meilleurs", avait glissé le Monégasque. "Lewis est un pilote incroyable et tout le monde sur la grille aimerait l’avoir à ses côtés, pour apprendre aussi", ajoutait-il, tout en préservant son coéquipier d’alors, Carlos Sainz. Ce dernier a vu son statut se dégrader et son contrat ne devrait donc pas, sauf énorme surprise, aller au-delà de cette année.

Vasseur-Hamilton, relation étroite

L’arrivée d’Hamilton chez Ferrari est aussi grandement facilitée par sa relation avec Fédéric Vasseur, actuellement patron de la Scuderia. Le Français a côtoyé le Britannique de très près pendant deux ans, entre 2005 et 2007, lorsque le septuple champion du monde évoluait au sein d’ASM en Formula 3 Euro Series puis chez ART Grand Prix en GP2 Series. Deux écuries créées et gérées par… Frédéric Vasseur, qui a donc accompagné Hamilton dès ses 20 ans. Nicolas Todt, actuel manager de… Charles Leclerc, était à l’époque associé à Frédéric Vasseur. Depuis, Hamilton et Vasseur ont gardé une très bonne relation et discutent fréquemment dans le paddock. Le Britannique a une grande estime du Français. Contacté par RMC Sport, Frédéric Vasseur n’a pas donné suite.

• Tous les acteurs vont bientôt s’exprimer

Ce séisme dans le monde de la Formule 1 va forcément avoir de lourdes conséquences. Où ira Carlos Sainz? Qui remplacera Hamilton? Les fans d’Alpine craignent déjà de perdre leur chouchou, le Français Esteban Ocon, qui est en fin de contrat en 2025. Le Normand est très lié à la marque allemande et à son patron Toto Wolff, puisqu’il a été pilote de réserve chez Mercedes en 2019. On devrait y voir plus clair sur les intentions de chacun dans quelques jours puisque les écuries vont bientôt dévoiler leurs monoplaces, avec les échanges médiatiques qui vont avec. Ce sera le 13 février pour Ferrari, la veille de… Mercedes, qui dévoilera sa W15 le 14 février. L’occasion d’avoir les ressentis de tout le monde puisque pour le moment, les équipes concernées ne font aucun bruit. Malgré nos sollicitations, Ferrari ne laisse rien filtrer.

Article original publié sur RMC Sport