La Folle Aventure de Louis de Funès (France 3) : Un succès arrivé sur le tard !

SKOPIA FILMS

Si, au début des années 70, Louis était l’acteur sans doute le mieux payé d’Europe, on l’oublie un peu mais la reconnaissance est venue sur le tard. C’est ce que rappelle ce film ponctué d’images d’archives, d’extraits de films et d’interviews, ainsi que de phrases écrites dans des cahiers en forme de journaux intimes. Alors qu’il approche la cinquantaine, et qu’il est un comédien connu mais pas toujours identifié par le grand public, Louis tourne entre l’été 1964 et le début de l’année 1965 trois films qui vont en faire une star : Le Gendarme de Saint-Tropez, Fantômas avec Jean Marais, et Le Corniaud avec Bourvil. Le premier rassemble 7 millions de spectateurs, le deuxième, 5 millions, et le troisième est un triomphe avec 11 millions de spectateurs. Tout à coup, le fils d’une héritière ruinée et d’un avocat espagnol un peu escroc, est propulsée dans une autre dimension.

Plus jeune, le piano lui avait permis de vivoter : "Je jouais parfois de 17h30 à 5h30 le lendemain sans même une pause pipi. Quand j’allais chercher mon argent, j’avais la tête qui tournait tellement j’étais fatigué." Oublié par l’armée pendant la Seconde Guerre Mondiale (un dossier égaré !), il traverse l’époque en jouant jour et nuit, bravant le couvre-feu. Un coup de chance lui fait rencontrer l’acteur Daniel Gélin qui lui lance avant de s’engouffrer dans le métro : "Appelle, j’ai peut-être un truc pour toi." Ce sera La Tentation de Barbizon o...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi