"Un Floridien fait une annonce": le New York Post affiche sans enthousiasme la candidature de Trump

"Un Floridien fait une annonce": le New York Post affiche sans enthousiasme la candidature de Trump
La Une du New York Post le 16 novembre 2022 - New York Post
La Une du New York Post le 16 novembre 2022 - New York Post

Le New York Post ne soutient plus Donald Trump et il le fait sentir. Alors que l'ancien président de 76 ans a annoncé mardi soir sa candidature pour l'élection présidentielle de 2024, le New York Post, journal conservateur américain, ne mentionne même pas son nom sur sa Une mercredi. "Un Floridien fait une annonce", peut-on simplement lire en bandeau, en bas de la page.

"J'annonce ma candidature à l'élection présidentielle", a déclaré Donald Trump mardi soir, sous un tonnerre d'applaudissements des militants réunis dans la grande salle de réception de sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

Promettant que l'Amérique était "de retour", il a dressé un tableau idyllique de son premier mandat, évoquant un pays en paix, prospère et respecté sur la scène internationale. À l'inverse, il n'a pas eu de mots assez durs pour dénoncer le bilan de son successeur, le démocrate Joe Biden.

Le New York Post s'est pendant longtemps affiché du côté de l'ex-président. En 2016, le tabloïd avait déclaré le soutenir dans la course pour la présidentielle. Même soutien en 2020, lors de sa campagne pour sa réélection.

"Trumpty Dumpty"

Mais ce n'est pas la première fois que le média appartenant à News Corp, le groupe du magnat des médias australo-américain Rupert Murdoch, 91 ans, étrille Donald Trump. Fin 2020, alors que Donald Trump refuse d'accepter sa défaite à l'élection présidentielle, le New York Post lui demande d'"arrêter la folie".

Plus récemment, à l'issue des élections de mi-mandat, où la performance du camp républicain, notamment de la part de candidats adoubés par Donald Trump, a été jugée décevante, Donald Trump a eu droit à la Une entière du New York Post.

Cette fois, ce n'était pas pour l'encenser: on voit l'ex-président, le visage énorme, engoncé dans un ensemble chemise-cravate. Il est assis sur un mur en briques, une référence à ce mur qu'il avait promis de dresser à la frontière avec le Mexique pour empêcher l'immigration et "qu'il n'a pas construit". Le tout est accompagné d'un titre et d'une légende acerbes.

"Trumpty Dumpty", proclame le titre, un paragraphe développant: "Don (qui n'a pas réussi à construire un mur) a fait une grande chute - est-ce que les hommes du Parti républicain vont pouvoir recoller les morceaux?"

La veille, le journal avait mis à sa Une le gouverneur de Floride Ron DeSantis, réélu en novembre, avec ce titre : "DeFUTURE".

Un soutien éclatant pour le plus solide adversaire potentiel de Donald Trump - pour l'instant - dans la course à l'investiture républicaine pour 2024.

Article original publié sur BFMTV.com