Ces faux enquêteurs d’Europol qui arnaquent les Allemands

PHOTO NICOLAS MAETERLINCK/BELGA VIA AFP

“Ceci est un appel d’Interpol. Nous vous informons que le numéro de votre carte d’identité a été utilisé de manière abusive. Pour plus d’informations, veuillez appuyer sur la touche 1.” C’est par ce message, en anglais et dicté par une voix robotique, que commence une arnaque qui a fait perdre des millions d’euros à des particuliers en Allemagne, rapporte la presse locale.

En effet, des escrocs se font passer pour des enquêteurs de la célèbre agence de police européenne Europol pour soutirer des grosses sommes aux personnes qui appuient effectivement sur la touche demandée. Le modus operandi est décrit par le site WA, qui raconte le cas d’une femme victime de cette arnaque.

Après avoir décroché son téléphone, cette habitante d’Iserlohn (Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Land de l’ouest de l’Allemagne), est redirigée vers un soi-disant agent d’Europol qui lui explique que son numéro d’identité a été utilisé pour commettre un délit et qu’une coopération immédiate est obligatoire. En cas de refus, elle s’exposerait à des “conséquences importantes” pouvant aller jusqu’à une peine de prison.

Cartes Google Play

Le faux agent lui demande ensuite de sécuriser les avoirs sur son compte en achetant des cartes Google Play dans un magasin discount. La femme de 31 ans s’exécute, atteignant son plafond quotidien avec sa carte bancaire, puis communique les numéros des cartes Google à son interlocuteur, qui se volatilise avec les sommes collectées. Le site d’information rapporte également un cas où les escrocs demandent un important virement sur une plateforme de transfert de fonds afin d’abandonner la procédure.

Plusieurs millions d’euros ont ainsi été collectés par ces arnaqueurs méticuleux au point de faire en sorte qu’un numéro effectivement relié à Europol s’affiche sur le téléphone des victimes.

Face à la vague de plaintes, les autorités, citées par le Hannoversche Allgemeine Zeitung, donnent des conseils pour ne pas tomber dans le panneau. Il ne faut pas se laisser entraîner dans la conversation, ni se faire mettre la pression, et ne pas appuyer sur la touche demandée par le message enregistré, mais raccrocher tout de suite. Également, ne jamais fournir vos données personnelles ni effectuer un versement de quelque montant que ce soit. Enfin, il est recommandé aux victimes de porter plainte si elles ont subi un préjudice financier.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles