"Faites-vous vacciner": Castex appelle à se "protéger contre toute résurgence du risque épidémique"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean Castex à Paris, le 8 septembre 2021 - BFMTV
Jean Castex à Paris, le 8 septembre 2021 - BFMTV

"L'épidémie n'est pas encore derrière nous", a mis en garde Jean Castex ce mercredi au sortir du séminaire gouvernemental de rentrée organisé à l'Élysée. "Les variants en particulier doivent nous inviter à conserver la plus grande des prudences", a ajouté le Premier ministre.

Évoquant les priorités du gouvernement au cours des prochains mois, le chef de l'exécutif a évoqué le fait de "prendre les mesures nécessaires encore et toujours pour nous protéger contre toute résurgence du risque épidémique", et lancé un nouvel appel à la vaccination.

"Faites-vous vacciner", a-t-il exhorté, s'appuyant sur la "la situation particulièrement critique" traversée par plusieurs territoires d'outre-mer au cours de l'été, où "le Covid a fait des ravages", comme en Guadeloupe, Martinique et Polynésie française.

"Cette épidémie n'a pu prospérer qu'en raison de la faiblesse de la couverture vaccinale dans la plupart de ces territoires", a-t-il déploré.

88% de la population a reçu une première dose

"Nous savons désormais que ce vaccin protège face à un virus qui lui tue toujours ou provoque des effets très graves, de long terme. Des effets de long terme sur lesquels on nous dit que nous avons bien moins de recul que sur le vaccin lui-même", a rappelé le Premier ministre.

En France, a évoqué l'occupant de Matignon, "88% de la population en âge d'être vaccinée a reçu une première dose", et 300.000 personnes ont déjà pris rendez-vous pour recevoir une troisième injection du sérum.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles