Facebook « met sur pause » le développement d’Instagram pour enfants

·1 min de lecture
Le groupe de Mark Zuckerberg souhaite prendre plus de temps « pour travailler avec les (...) experts afin de démontrer la valeur et la nécessité de ce produit ».

La version d’Instagram pour les moins de 13 ans a suscité de nombreuses critiques en raison des potentielles conséquences négatives sur leur santé.

Facebook a annoncé, ce lundi 27 septembre, « mettre sur pause » son travail sur une version d'Instagram pour les moins de 13 ans, afin de répondre aux critiques émises avant même son lancement au nom de la santé mentale des enfants.

Le groupe de Mark Zuckerberg souhaite prendre plus de temps « pour travailler avec les parents, les experts et les décideurs politiques afin de démontrer la valeur et la nécessité de ce produit », explique le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, dans un billet sur le blog du réseau social.

L'entreprise se dit toujours convaincue de l'intérêt de concevoir une version pour les plus jeunes, faisant valoir que « les enfants ont des téléphones de plus en plus jeunes, mentant sur leur âge et téléchargeant des applications destinées aux 13 ans ou plus ». Mais, elle dit préférer prendre le temps de s'expliquer face aux critiques appelant Facebook à abandonner le projet.

À LIRE AUSSI Bronner - Les Gafam, marchands de doute

Hausse de la détresse au sein de la jeunesse

Les procureurs généraux de 44 États avaient notamment adressé en mai dernier une lettre au fondateur du groupe californien évoquant les recherches montrant une corrélation entre l'utilisation des réseaux sociaux et la « hausse de la détresse psychologique et des comportements suicidaires au sein de la jeunesse ». Ils y mentionnaient entre autres les torts causés par la comparaison permanente avec ses pairs, comme les troubles de l'alimentation, ainsi que les dangers du harcèlem [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles