Publicité

F1: l'employée de Red Bull a officiellement saisi la FIA dans l'affaire Horner

L'employée de l'équipe de F1 Red Bull à l'origine d'accusations de "comportement inapproprié" visant le directeur de l'écurie Christian Horner a déposé une plainte auprès du comité d'éthique de la Fédération Internationale Automobile (FIA), a affirmé la BBC samedi.

Selon le média britannique, cette plainte auprès de l'instance dirigeante du sport automobile fait suite à deux signalements adressés précédemment. Le premier a eu lieu le 2 février, via la hotline de la FIA consacrée aux règles éthiques de la F1, quelques jours avant que l'affaire ne soit rendue publique.

Cet appel faisait directement référence au comportement de Christian Horner à l'égard d'une employée de l'écurie autrichienne et demandait à la FIA de se pencher sur la question tout en exprimant la crainte que Red Bull n'essaie d'étouffer l'affaire.

Le second signalement, effectué le 6 mars, rappelait les accusations portées dans le premier et avertissait qu'en cas d'inaction de la part de l'instance, le dénonciateur - dont l'identité n'est pas précisée par la BBC - informerait les médias.

Horner a toujours démenti les accusations

Sollicitée par l'AFP, la FIA a répondu "qu'elle ne pouvait confirmer le dépôt de la plainte" en raison des procédures qu'elle applique en interne dans la gestion de ce genre d'affaires et "de la stricte confidentialité qu'elle s'impose et continuera de s'imposer".

Horner, 50 ans, marié à l'ex-Spice Girl Geri Halliwell qui s'est affichée à ses côté lors du Grand Prix de Bahreïn, a toujours nié les accusations portées contre lui. Il a été blanchi la semaine dernière par Red Bull après une enquête interne, d'une durée de 10 semaines, menée par un avocat extérieur désigné par l'écurie autrichienne.

L'employée, suspendue de ses fonctions au sein de l'équipe après le rejet de sa plainte, aurait décidé de faire appel en interne de cette décision, et demandé à Red Bull de reconsidérer sa position, selon plusieurs médias. L'affaire continue de secouer l'écurie leader du championnat malgré ses excellents résultats de début de saison.

Le week-end dernier, son pilote vedette Max Verstappen, triple champion du monde en titre, avait apporté son soutien à l'influent conseiller de l'équipe, l'Autrichien Helmut Marko. Selon des médias, sa position était également menacée en raison de cette affaire, sans que le rôle qu'il a pu y tenir ne soit détaillé.

Article original publié sur RMC Sport