Publicité

F1: en conflit avec Horner, le père de Verstappen alimente la rumeur d’un départ chez Mercedes

Red Bull a parfaitement lancé sa saison dans le golfe Persique. Sur le plan sportif, en tout cas. Max Verstappen a survolé le premier Grand Prix de l’année 2024 en s’imposant samedi à Bahreïn, avec plus de vingt secondes d’avance sur son coéquipier Sergio Perez. Mais en coulisses, la situation est nettement moins réjouissante au sein de l’écurie autrichienne. Au point de s’interroger sur l’avenir de son pilote principal. En marge de ce week-end sur le circuit de Sakhir, Jos Verstappen, le père du triple champion du monde en titre, s’est entretenu à plusieurs reprises avec Toto Wolff, le patron de Mercedes.

Les compliments de Toto Wolff à Max Verstappen

Les deux hommes ont été vus en grande conversation, sans volonté de se cacher. Selon The Telegraph, Jos Verstappen et Toto Wolff séjournaient d’ailleurs dans le même hôtel, où ils ont également été aperçus en train d’échanger. Un rapprochement qui fait beaucoup parler alors que Mercedes aura un baquet libre la saison prochaine, avec le départ annoncé de Lewis Hamilton chez Ferrari.

Interrogé après la course sur Max Verstappen, Toto Wolff a déclaré: "Je pense qu’un pilote choisira toujours la voiture la plus rapide. C’est fondamental. En ce moment, la Red Bull est la plus rapide, donc à mon avis, ce sera toujours la priorité." Mais le dirigeant allemand de 52 ans n’a pas clairement écarté la possibilité d’un transfert. Il s’est même montré particulièrement élogieux envers la star de 26 ans, sous contrat jusqu’en 2028 avec Red Bull: "Max est dans une autre ligue, une autre galaxie. Nous devons simplement reconnaître le niveau de ses performances. La performance a été extraordinaire."

La charge du père de Verstappen contre Horner

Certains voient dans ces propos une tentative de déstabilisation contre Christian Horner. Toto Wolff a été particulièrement critique la semaine dernière envers le boss de Red Bull, blanchi par l’enquête d’un magistrat après avoir été accusée de "comportement inapproprié" par une ancienne collaboratrice. Le dirigeant britannique, qui a toujours clamé son innocence, s’est présenté à Bahreïn entouré de sa compagne Geri Halliwell et du Thaïlandais Chalen Yoovidhya, l’actionnaire majoritaire de Red Bull.

Jeudi dernier, des captures d’écran et des images d’échanges entre Horner et son accusatrice ont été diffusés via un mail anonyme. Le patron de Red Bull a eu dans la foulée une grosse dispute avec le père de Verstappen, qui s’est défendu d’être à l’origine des fuites, avant de s’en prendre publiquement à Horner. "Il y a des tensions ici tant qu’il reste en poste. L’équipe risque de se déchirer. Ça ne peut pas continuer comme ça. Ça va exploser. Il joue la victime alors que c’est lui qui est à l’origine des problème", a expliqué au Daily Mail et au Telegraaf Jos Verstappen. Selon The Telegraph, il aurait même confié à des amis que son fils Max pourrait quitter l’écurie autrichienne s’il le fallait. De quoi enflammer un peu plus le débat.

Article original publié sur RMC Sport