Eutelsat va fusionner avec OneWeb et créer un géant de l'internet spatial

Russian Space Agency Roscosmos/AFP - Handout

Eutelsat et OneWeb vont fusionner afin de créer un géant dans la course à l'internet depuis l'espace et ainsi concurrencer Starlink.

L'opérateur français de satellites Eutelsat a annoncé le 26 juillet avoir signé "un protocole d'accord" pour fusionner avec le britannique OneWeb et sa constellation, une opération destinée à créer un géant dans la course à l'internet depuis l'espace face au mastodonte Starlink de l'américain SpaceX.

Des spécialistes de l'internet à haut débit

Après avoir annoncé le 25 juillet être en "discussions (...) en vue d'un éventuel rapprochement" avec OneWeb, dont il est déjà actionnaire à hauteur de 23%, Eutelsat a confirmé mardi que les actionnaires des deux entreprises détiendront chacun 50% des actions du futur groupe combiné.

La transaction, qui se fera par échange d'actions, valorise OneWeb à 3,4 milliards de dollars impliquant une valeur de 12 euros par action Eutelsat, a indiqué l'entreprise dans un communiqué. La réalisation de l'opération est prévue d'ici "à la fin du premier semestre 2023", a-t-elle ajouté.

Eutelsat est spécialiste de l'orbite géostationnaire avec sa flotte de 35 satellites positionnés à 36.000 kilomètres de la Terre pour des services de diffusion par satellite et d'internet à haut débit.

La société britannique OneWeb a elle déjà déployé 428 des 648 satellites de sa constellation en orbite basse, à quelques centaines de kilomètres d'altitude afin de fournir de l'internet à haut débit et à faible latence, ou délai de transmission de données réduit, essentiel pour répondre à des besoins en forte croissance.

Connecter les régions isolées

Ce projet de fusion vise à installer l'ensemble dans le secteur de l'internet spatial à haut débit en orbite basse, notamment pour desservir les régions isolées dépourvues de fibre optique. Un marché estimé à 16 milliards de dollars à horizon 2030, selon Eutelsat.

Dans cette course, l'américain SpaceX du milliardaire américain Elon Musk a pris une longueur d'avance. Plus de la moitié des 4.408 satellites de sa constellation Starlink a déjà été déployée (il en souhaite 42.000 à terme). Jeff Bezos, le fondateur d'Amaz[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles