Publicité

Eurocoupe: Paris s'impose à Londres et attend en finale Bourg-en-Bresse ou Besiktas

Le Paris Basketball s'est qualifié vendredi pour la première finale européenne de sa jeune histoire, celle de l'Eurocoupe, où il affrontera Bourg-en-Bresse ou Besiktas, qui se départageront vendredi dans l'Ain lors d'un match d'appui. A la différence des Bressans, battus dans le chaudron Sinan Erdem Dome d'Istanbul (82-71), les Parisiens n'ont pas laissé passer l'occasion de plier l'affaire dès le match 2, remporté sur les terres des London Lions (93-85) comme le premier à domicile (99-86).

Paris, qui a passé un cap à l'intersaison avec l'arrivée de l'entraîneur finlandais Tuomas Iisalo, arrivé de Bonn avec six joueurs et deux assistants dans ses bagages, est la troisième équipe française à atteindre la finale de la deuxième compétition européenne après Strasbourg (défaite en 2016) et Monaco (titre en 2021). Il briguera à partir du 9 avril son premier trophée majeur ainsi qu'une qualification automatique en Euroligue. Comme souvent cette saison, la meilleure équipe de la saison régulière (17 victoires pour une défaite) a essoré son adversaire au fil de la seconde période en lui imposant une intense pression des deux côtés du terrain.

Menés de six longueurs à la mi-temps (45-39) par les Londoniens de l'ex-Manceau Matt Morgan (25 pts), les Parisiens ont été réveillés par Tyson Ward, qui a inscrit sept points en début de troisième quart-temps. C'est encore l'arrière américain (9 pts, 2 passes décisives et 2 interceptions) qui a porté l'avance à neuf longueurs au début de l'ultime période (73-64) d'un lay-up après un contre et un ballon récupéré par Bandja Sy, encore précieux.

Shorts encore majuscule

Le club parisien, vainqueur de son premier trophée (la Leaders Cup) mi-février juste après avoir emménagé dans sa nouvelle Arena de la porte de la Chapelle, a également pu compter sur son duo arrière de feu composé de TJ Shorts (21 pts) et Nadir Hifi (13). Le meneur américain, MVP de la dernière Ligue des champions (C3) remportée avec Bonn, a d'un tir primé donné 10 points d'avance à son équipe à 2'30 de la sirène (83-73), ensuite imité par Hifi (86-76).

Le shooteur chilien Sebastian Herrera a plié la partie d'une nouvelle flèche longue distance à 50 secondes du buzzer (91-78). Bourg-en-Bresse, vainqueur à l'aller (86-74) n'a en revanche pas tenu la distance sous les sifflets des quelque 16.000 supporters du club stamboulioute.

En tête d'une courte tête à la pause (36-32), la JL a subi les assauts adverses en seconde période, égarant trop de ballons (17), laissant le contrôle du rebond offensif aux Turcs d'Angel Delgado (18 rebonds offensifs à 11 dont cinq pour le pivot dominicain) et trop de libertés à Matthew Mitchell et Jonah Mathews (17 pts chacun), qui évoluaient en France la saison passée. Alors qu'ils avaient contenu Besiktas à 13 unités dans le deuxième quart-temps, les Bressans d'Isaiah Mike (19 pts) en ont encaissé 27 durant la période suivante.

Article original publié sur RMC Sport