Publicité

Euro de hand: la belle revanche de Bellahcene, plus fort que les moqueries sur son poids

Et dire qu’il ne comptait que trois sélections avec les Bleus avant l’Euro… En moins de trois semaines, Samir Bellahcene a changé de dimension. Remplaçant en début de tournoi, le gardien de but de 28 ans a su saisir sa chance pour devenir titulaire dans les cages et l’un des principaux artisans de la conquête du quatrième titre européen de l’histoire de l’équipe de France. Une ascension express et une consécration au plus haut niveau qui ont fait craquer le portier de 28 ans après le triomphe des Tricolores. "Franchement c’est un truc de ouf, a lâché Samir Bellahcene, en larmes au micro de beIN Sports. C’est une putain de belle victoire, avec les couilles, le cœur. Je m’en souviendrai toute ma vie. Toute ma vie."

Bellahcene: "J’ai reçu pas mal de messages moqueurs en privé"

A Cologne, le grand public a découvert un gardien efficace (30.88% d’arrêts), expressif voire exubérant. Mais ausis un joueur au physique très imposant. Par la taille (il mesure 1,91m), mais aussi le poids. Sa fiche sur le site officiel de l’Euro 2024 affiche 120 kg. Dimanche, face à lui, le gardien danois Emil Nielsen le dépassait de cinq kilos (125) et quatre centimètres (1,95m). L’embonpoint de Samir Bellahcene a toujours suscité des commentaires. L’intéressé le sait. "Sur le poids? Vas-y", lâche-t-il, totalement décomplexé lorsqu’un journaliste de beIN Sports ose aborder le sujet.

Oui les kilos superflus de Samir Bellahcene ont été des sources de moquerie. "Encore aujourd’hui et peut-être même plus maintenant parce que je suis plus exposé, dit-il. Dans ce championnat d’Europe, j’ai reçu pas mal de messages moqueurs en privé sur mon physique, notamment après la Croatie et l’Autriche."

"Si tu m’as retenu, c'est que ma performance t’a marqué"

Ces railleries, l’ex-gardien de Montpellier, Massy et Dunkerque s’en accommode plutôt bien: "Ça peut me faire rire et ça me rend parfois encore plus fier. Je me dis: 'OK j’ai ce physique mais si tu m’as retenu, c’est qu’il s’est passé quelque chose, que ma performance t’a marqué.' Ça ne me touche pas du tout." Il précise qu’il aurait trouvé ça "plus chaud" si ces attaques avaient été racistes.

Ce n’est heureusement pas le cas et le portier de Kiel a de toute façon appris à vivre avec cette surcharge pondérale depuis très longtemps. "On a fait attention à ce que je ne prenne pas trop de poids. Mais si on avait voulu me transformer, ça n’aurait peut-être pas marché", glissait-il il y a quinze jours à La Tribune Dimanche. A Dunkerque où il a joué entre 2018 et 2023, un préparateur lui a conseillé de surveiller son alimentation. Conséquences, Bellahcene a bien perdu du poids, mais il a aussi perdu en tonicité. Dans le staff des Bleus, on loue aujourd’hui cette explosivité tout en reconnaissant que Bellahcene prend beaucoup de place dans la cage. Pour la plus grande joie des Tricolores. Avec ses performances en Allemagne, le nouveau mur des Bleus a fait un grand pas vers une première participation aux Jeux olympiques, cet été à Paris. En terrain connu.

Article original publié sur RMC Sport