Publicité

Espagne : un homme arrêté après avoir appelé au "jihad" et incité à attaquer la communauté juive

L'homme, placé en détention provisoire, aurait "participé activement" à une tentative d'intrusion en octobre 2023 dans une synagogue de Melilla.

La police espagnole a annoncé vendredi avoir arrêté à Melilla un homme "extrêmement radicalisé", accusé d'avoir appelé au "jihad" et incité à attaquer la communauté juive dans cette petite enclave espagnole située sur la côte marocaine.

Cet homme, qui a été placé en détention provisoire, aurait "participé activement" à une tentative d'intrusion en octobre 2023 dans une synagogue de Melilla avec un groupe de manifestants, et a connu un "processus rapide de radicalisation", indique la police espagnole dans un communiqué.

Après cet incident, les policiers expliquent avoir mené une surveillance sur internet et décrivent "un individu extrêmement radicalisé", qui diffusait des contenus de l'organisation État islamique et exprimait son "soutien inconditionnel aux attentats" commis par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

"Une liste de cibles"

La police ne précise pas si elle se réfère aux attaques du 7 octobre du Hamas dans le sud d'Israël, qui firent au moins 1.160 morts, la plupart des civils, selon un décompte de nos confrères l'AFP établi à partir de sources officielles, et qui amenèrent Israël à lancer une offensive militaire dans la bande de Gaza.

Lors de l'enquête, "il s'est avéré que le détenu établissait une liste de cibles, principalement des établissements gérés par des membres de la communauté juive de Melilla, et qu'il avait déjà signalé certains d'entre eux sur les réseaux sociaux", poursuit la police.

Au fil des mois, les enquêteurs ont également constaté des "appels explicites au jihad violent", à des "actions de martyre" et au "soulèvement armé" contre la communauté juive en général et celle de Melilla en particulier, ajoute-t-elle.

Cet homme, accusé notamment d'apologie du terrorisme et d'incitation à des actions terroristes, a été interpellé mercredi à l'aube, puis présenté à un juge d'instruction. Lors de son arrestation, du matériel informatique et de la documentation en lien avec le jihad ont été saisis.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Attentat de Strasbourg : Le chauffeur de taxi pris en otage ce jour-là raconte