Espagne. ​Aux Canaries, l’éruption volcanique met en danger les bananeraies

·1 min de lecture

Moteurs économiques de l’île canarienne de La Palma, les bananes sont menacées par la lave qui s’écoule du Cumbre Vieja depuis le dimanche 19 septembre. L’éruption volcanique risque de causer des dégâts considérables et durables dans les plantations de la région, s’inquiète El Mundo.

Sur l’île canarienne de La Palma, l’or s’appelle la banane. Au-delà de son excellente réputation gustative, ce fruit représente 50 % du PIB et 30 % des emplois pour La Palma et ses 85 000 habitants. Dans l’archipel des Canaries, seule l’île voisine de Tenerife fait mieux, assure le quotidien espagnol El Mundo.

Mais depuis l’éruption volcanique du Cumbre Vieja, qui a commencé le dimanche 19 septembre, quelque 5 300 petits producteurs et 10 000 familles liées de près ou de loin à la production de bananes “sont menacées de faillite”, s’alarme le journal conservateur. L’agriculture dans l’archipel canarien repose également, entre autres, sur la culture de la tomate, de l’ananas et de quelques fruits exotiques.

À lire aussi: Agriculture. La tomate espagnole pressée par la concurrence

La lave qui s’échappe du volcan Cumbre Vieja peut non seulement mettre en péril la production annuelle, mais aussi rendre le sol infertile. De la commune de Tazacorte, dans l’ouest de l’île, jusqu’à celle de Fuencaliente, dans le Sud, là où la lave risque de tout ravager, “les plantations et les serres couvrent le territoire et produisent plus de 400 000 kilos de fruits par semaine”.

“Entre 24 et 84 jours” d’éruption volcanique

Dans un reportage effectué à Tazacorte, le journaliste Gonzalo Suárez raconte comment, le 22 septembre, les cultivateurs ont tenté de récolter leurs fruits dans la précipitation et le désespoir, “avant que la langue de feu ne dévore leurs champs”, comme le montrent également

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles