Publicité

Espagne: avec 322.075 naissances, le taux de fécondité à un niveau historiquement bas en 2023

Les femmes espagnoles font de moins en moins d'enfants. L'Espagne a recensé 322.075 naissances en 2023, le plus bas niveau depuis le début des dénombrements en 1941, a annoncé l'Institut national des statistiques (INE) ce mercredi 21 février.

Cela représente "une baisse de 2% par rapport à l'année précédente", a indiqué l'INE dans un communiqué. Contacté par l'AFP, l'institut a précisé qu'il s'agissait du nombre de naissances le plus bas depuis le début de la série en 1941.

1,19 enfant par femme

Le taux de fécondité en Espagne est le deuxième plus faible des pays de l'Union européenne. Selon les dernières données d'Eurostat, ce taux y était en 2021 de 1,19 enfant par femme, contre 1,13 à Malte et 1,25 en Italie. Selon l'INE, le nombre de naissances a baissé de 24,1% en Espagne depuis 2013.

L'âge de la maternité a par ailleurs reculé. Les naissances d'enfants dont les mères avaient 40 ans ou plus ont ainsi augmenté de 19,3% sur les dix dernières années.

En 2023, le nombre de décès dans le pays a dépassé par ailleurs de 113.256 celui des naissances, maintenant le solde naturel à un niveau négatif, ce qui est le cas depuis 2017, a ajouté l'INE.

La population espagnole a toutefois continué à croître en 2022, dépassant les 48 millions d'habitants selon les derniers chiffres de l'INE, en raison d'une forte augmentation du nombre de ressortissants étrangers, notamment ukrainiens.

Article original publié sur BFMTV.com