En Espagne, 2022 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée

AFP - CRISTINA QUICLER

L'Espagne a connu en 2022 son année la plus chaude enregistrée depuis au moins 1916, date des premières données disponibles, a annoncé lundi 2 janvier 2023 l'agence météorologique nationale (AEMET).

"2022 a été l'année la plus chaude en Espagne depuis, au moins, 1916", a déclaré l'agence sur Twitter, soulignant que c'était "la première fois que la température moyenne annuelle (dépassait) les 15°C", avec près de 15,5°C. "Jusqu'à 2011, les 14,5°C n'avaient jamais été dépassés. Depuis lors, cela s'est produit cinq fois", a ajouté l'AEMET, qui précise que 2023 démarre avec des températures anormalement hautes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Derrière 2022, les deux années les plus chaudes ont été 2017 et 2020. L'AEMET précise qu'elle a établi rétrospectivement les températures annuelles moyennes entre 1916 et 1961 à partir de mesures isolées et de modèles statistiques.

Plus de 4.700 personnes ont été tuées par la chaleur en Espagne pendant l'été 2022

Comme une partie de l'Europe, l'Espagne a été frappée en 2022 par plusieurs vagues de chaleur caniculaire pendant l'été, marqué par des incendies d'une amplitude inégalée, une surmortalité et un niveau élevé de sécheresse. "Pour la première fois, deux saisons consécutives dans une même année (l'été et l'automne) ont été les plus chaudes de la série", avait souligné l'AEMET le 21 décembre dans un bilan provisoire.

La mort de près de 4.744 personnes en Espagne est attribuable à la chaleur au cours de l'été 2022, selon les estimations de surmortalité d'un Institut de santé publique. Ce pays a aussi vu plus de 300.000 hectares réduits en cendres par les incendies en 2022, soit le pire bilan depuis le début des mesures en 2000, d'après le système européen d'information sur les incendies de forêt (EFFIS). "En prenant en compte les pluies enregistrées jusqu'au 15 décembre, il s'agit de la troisième année la plus sèche [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi