Espagne. Élections à Madrid : une affiche du parti d’extrême droite Vox suscite un tollé

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Une polémique secoue la campagne pour les législatives régionales à Madrid. L’affiche de Vox met en balance, au moyen de chiffres faussés, la pension d’une grand-mère retraitée et le coût que fait peser un mineur étranger non accompagné sur les finances publiques.

“Un mena [mineur étranger non accompagné], 4 700 euros par mois. Ta grand-mère, 426 euros de retraite par mois” : en placardant une affiche dans le métro de Madrid confrontant les visages d’une grand-mère retraitée et d’un mineur étranger non accompagné, avec leur coût supposé pour les finances publiques, Vox a provoqué un scandale en Espagne.

Troisième force politique du pays depuis les élections législatives de 2019, le parti d’extrême droite est lancé dans la campagne pour les élections législatives de la région autonome de Madrid, dont le scrutin se tiendra le 4 mai. Comme le remarque l’ensemble de la presse espagnole, qui emboîte le pas à une grande partie de la classe politique, l’affiche polémique s’appuie en réalité sur des chiffres faussés.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon La Vanguardia, le parti d’extrême droite refuse d’indiquer quelles données il utilise, alors que les autorités madrilènes nient catégoriquement que les mineurs non accompagnés, quelle que soit leur nationalité, perçoivent une telle somme. Vox a semble-t-il interprété à tort les chiffres du budget destiné aux centres “où sont accueillis les mineurs”, explique le quotidien catalan.

“Exécrable image”

Plusieurs plaintes ont été déposées, dont une du gouvernement, de Pedro Sánchez, et le parquet de Madrid

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :