Eric Zemmour à propos de Guy Bedos : "Je pense qu’il a un peu mal vieilli (...) il a le droit d’être de gauche mais il a fini un peu sectaire et c’est triste"

Ce jeudi soir dans “Face à l’info” sur CNEWS, Eric Zemmour a rendu hommage à l’humoriste Guy Bedos, disparu à l’âge de 85 ans. S’il a d’abord encensé l’artiste, il a été par la suite beaucoup plus critique.

Ce jeudi soir dans “Face à l’info” sur CNEWS, Eric Zemmour a rendu hommage à l’humoriste Guy Bedos, disparu à l’âge de 85 ans. S’il a d’abord encensé l’artiste, il a été par la suite beaucoup plus critique.

“Quand j’étais jeune, j’adorais Guy Bedos.” L’hommage d’Eric Zemmour commençait plutôt bien. Ce jeudi soir sur CNEWS, Christine Kelly a souhaité faire réagir ses chroniqueurs à la disparition de Guy Bedos, annoncée par son fils Nicolas sur son compte Instagram, plus tôt dans la journée d’aujourd’hui. Eric Zemmour a tout de suite souhaité prendre la parole pour partager ses souvenirs de jeunesse avec l’artiste, en introduisant son propos par son rapport “plutôt compliqué” avec ce dernier.

“Très drôle, très iconoclaste, très sarcastique”

Le polémiste s’est remémoré les sketches des années 70 de Guy Bedos qu’il a qualifiés “d’exceptionnels”. Il a également salué son jeu d’acteur et indiqué que celui-ci a égayé sa jeunesse. 

Des tensions à partir des années 2000

Par la suite, confiant qu’il préférait garder ces souvenirs de jeunesse avec l’artiste, Eric Zemmour a nuancé son approche en expliquant qu’il a eu “maille à partir” avec Guy Bedos au début des années 2000, lorsque le journaliste et ses positions commençaient à se faire connaître dans les médias. Puis il a conclu son hommage avec ces propos : 

“Je pense qu’il a un peu mal vieilli, on vieillit tous mal, c’est comme ça. “La vieillesse est un naufrage”, comme disait le général De Gaulle. Il a le droit d’être de gauche mais il a fini un peu sectaire et c’est triste, triste pour lui d’abord.” Des propos qui ont suscité des réactions sur Twitter.