Encéphalite équine de l’Est : quelle est cette maladie rare mais mortelle transmise par les moustiques ?

·2 min de lecture
(mrs via getty images)

L’encéphalite équine de l’Est, repérée dans l’Est des États-Unis, inquiète les autorités du pays qui appellent les habitants à se protéger.

Le ministère de la Santé américain tire la sonnette d’alarme. Pour la première fois cette année, le virus responsable de l’encéphalite équine a été repéré aux États-Unis, dans l’État du Connecticut. Cette maladie rare peut être mortelle pour l’Homme. "Nous encourageons les habitants du Sud-Est du Connecticut à prendre des mesures simples, tel que porter un répulsif contre les moustiques et couvrir la peau nue, en particulier au crépuscule et à l’aube, lorsque les moustiques sont les plus actifs", a incité Manisha Juthani, commissaire à la santé publique de l’État cité par CBS News.

Fièvre, maux de tête…

L’encéphalite équine de l’Est, aussi appelée maladie du sommeil, est causée par une piqûre de moustique. Elle a été découverte en 1831 et identifiée comme la responsable de la mort de 75 chevaux, ce qui lui a valu le terme d’"équine". Les oiseaux ont plus de risques d’être infectés, mais occasionnellement, le virus peut se transmettre à d’autres espèces, comme l’Homme. Les symptômes sont une forte fièvre, des maux de tête, une raideur au cou et une altération de la conscience.

Mortelle dans 30% des cas

Le virus transmis par les moustiques provoque une inflammation cérébrale sévère chez environ 2 % des adultes infectés et 6 % des enfants infectés. Le centre de contrôle et de prévention des maladies estime que cinq à dix personnes sont infectées chaque année. La maladie est mortelle dans environ 30 % des cas. Souvent, les patients qui guérissent continuent d’avoir des problèmes neurologiques.

Il n’existe pas, à ce jour, de vaccin ou de traitement spécifique. Le meilleur moyen d’éviter l’encéphalite est donc de se protéger des piqûres de moustiques. Un effort de courte durée puisque la saison des moustiques touche à sa fin.

VIDÉO - Moustiques, araignées, tiques : comment reconnaître les différentes piqûres d'insectes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles