Elsa Hosk accusée de pédopornographie à cause d’une photo de son bébé, elle réagit

·3 min de lecture
Getty

Accusée de pédopornographie après avoir partagé une photo de sa fille de sept mois, Elsa Hosk répond à la polémique. Sur Instagram, le mannequin suédois s'est défendu en condamnant ses détracteurs. 

"C’est quelque chose de normal, qui se produit tous les jours". En partageant une photo d’elle et de son bébé, Elsa Hosk ne s’attendait certainement pas à être accusée de pédopornographie. Le 14 septembre 2021, le mannequin poste sur Instagram un cliché d’elle et de sa fille de sept mois. Le duo, nu sur le lit d’une chambre d’hôtel, admire la vue imprenable de New York. En légende, le top de 32 ans écrit : "Laisse-moi te parler de la ville où ton père et moi sommes tombés amoureux". Un souvenir de famille qui a viré au cauchemar pour la jeune maman. Selon bon nombre d’internautes, le top suédois aurait mis en danger la vie de Tuulikki en l’exposant de la sorte à des pervers et pédocriminels. D’autres sont allés jusqu’à lui reprocher de ne pas avoir eu le consentement de sa fille.

@hoskelsa/Instagram
@hoskelsa/Instagram
@hoskelsa/Instagram
@hoskelsa/Instagram

Elsa Hosk assume ses choix 

Agacée par la polémique et ces accusations, Elsa Hosk a préféré retirer les dites photos avant de répondre à ses détracteurs. "Publier une photo avec son bébé nu n’est pas de la pédopornographie, commence-t-elle. C’est quelque chose de normal, qui se produit tous les jours. Partout dans le monde. Et si je décide de publier ces photos, c’est mon choix". Indignée par la polémique, elle estime que "si quelqu’un de malade sur internet croit que c’est de la pornographie, c’est son problème, pas le mien". "Je refuse de vivre ma vie en ayant peur de ce que cette personne pourrait faire sur internet", assène-t-elle. Pour le top, "le peau à peau" est "l’une de mes choses préférées" : "Ça produit des hormones qui nous aident à avoir un lien encore plus fort". Quant à sa fille, elle précise qu’elle est là "où elle devrait être", c’est-à-dire dans "mes bras". 

Vidéo. "Nous définissons quand nos corps vont être sexuels et quand nos corps vont être politiques"

Elsa Hosk déplore le tabou autour de la nudité

Elsa Hosk déplore la vision du corps, et de la nudité, véhiculée - notamment sur les réseaux sociaux : "On (en Suède, ndlr) ne nous a pas enseignés que nos corps étaient quelque chose que l’on devait cacher, par peur de ce qu’une autre personne pourrait penser. Je crois que cela m’a permis d’entretenir une relation saine avec mon corps et la nudité". Une liberté qui lui a permis de ne "jamais" se sentir "mal à l’aise en étant nue". La jeune maman rappelle que "si vous avez un bébé, la nudité fait partie de votre quotidien". Avant de conclure : "Ces photos prises par mon copain représentaient un moment privilégié. Si vous pensez que c’est de la pornographie, c’est vous qui devriez avoir honte, pas moi".

Vidéo. "Très souvent, les victimes d'inceste peuvent aimer leur agresseur"

À lire aussi :

>> Stars et allaitement : d'Emily Ratajkowki à Ashley Graham, ces mamans qui donnent le sein sur Instagram

>> Elsa Hosk : l'incroyable récit d'accouchement de l'ange Victoria's Secret

>> La pochette de "Nevermind" de Nirvana accusée de pédopornographie: la plainte peut-elle aboutir ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles