Arrivé sans masque à l'école, un enfant de 6 ans est renvoyé et se retrouve seul dans la rue

·2 min de lecture
Depuis quelques semaines, le port du masque est de nouveau obligatoire pour les élèves d'école élémentaire (Photo : REUTERS/Stephane Mahe)

Le petit garçon a heureusement croisé par hasard un ami de ses parents, qui l'a accompagné pour aller chercher son masque à la maison.

Un excès de zèle qui aurait pu avoir de graves conséquences. Ce lundi 13 décembre à Toulouse (Haute-Garonne), la consigne ministérielle imposant le port du masque pour tous les élèves d'école élémentaire a conduit le personnel de l'école Bonnefoy à refuser l'accès à l'établissement à un enfant qui s'était présenté sans masque.

Dans la foulée, l'écolier, âgé de 6 ans, a tout simplement été livré à lui-même et s'est "retrouvé tout seul dans la rue", selon Sud Ouest, qui reprend une information de La Dépêche. Comme l'explique le quotidien régional, le petit garçon avait entrepris de rentrer à pied chez lui pour récupérer son masque lorsqu'il a croisé la route d'un ami de ses parents, qui l'a ensuite accompagné pour s'assurer que rien ne lui arriverait.

Un quiproquo à l'origine de la situation ?

Mis au courant de cet incident, les parents de l'élève de CP ne décolèrent pas. "Notre fils aurait pu être kidnappé sans que personne ne bronche, sa vie a été gravement mise en danger", tonne ainsi sa mère, citée par Sud Ouest. "On a frôlé la catastrophe", a de son côté reconnu la direction académique de la Haute-Garonne.

"C’est une maladresse totale entre le directeur de l’école et la directrice de l’Alae (structure d’accueil de loisirs associée à l’école), explique encore cette dernière, toujours citée par le quotidien régional. L’un a dit à l’élève 'Mets ton masque', l’autre 'Va chercher ton masque'." Les parties concernées ont en tout cas présenté leurs excuses aux parents et assuré qu'une telle situation ne se reproduirait pas.

VIDÉO - Dr Gilles Pialoux : "Je pense qu’il faut mettre le masque dans la sphère privée. Les Français n'ont pas compris : ce qui est liberticide, c’est le Covid et la réanimation"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles