Publicité

Disparition d’Émile : Les parents du garçon s’expriment via leur avocat après la découverte des ossements

L’avocat des parents du petit Émile a transmis un communiqué à la presse dans lequel ils appellent au recueillement.

Émile, deux ans et demi avait disparu le samedi 8 juillet 2023 en fin d’après-midi au Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Twitter Gendarmerie nationale Émile, deux ans et demi avait disparu le samedi 8 juillet 2023 en fin d’après-midi au Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

FAITS-DIVERS - C’était une nouvelle qu’ils redoutaient. Les parents du petit Émile 2 ans et demi, disparu depuis juillet, ont réagi dans un communiqué ce dimanche 31 mars, alors que des ossements du garçonnet ont été découverts et identifiés. Dans un texte transmis à la presse par leurs avocats, ils évoquent « une nouvelle déchirante » et « redoutée ».

« Marie et Colomban (les parents d’Émile, ndlr) tiennent à remercier l’ensemble de ceux qui les ont aidés et soutenus ainsi que les juges d’instruction et les enquêteurs pour leur travail, leur professionnalisme, leur engagement personnel et leur humanité qui leur ont été d’un très grand réconfort ces derniers mois et en particulier en ce jour », expliquent leur avocat Jérôme Triomphe, en précisant qu’« il n’y aura pas d’autres déclarations » de leur part.

« L’heure est au deuil, au recueillement et à la prière », pour le couple précise-t-il encore tout en expliquant qu’« en ce dimanche de la Résurrection (...) Émile veille sur eux dans la lumière et la tendresse de Dieu ».

Le respect de leur deuil

Les parents du petit Émile demandent également aux journalistes, en cette période de « douleur » et de « chagrin », « de respecter leur deuil en ne se présentant pas chez eux et en ne cherchant pas à les contacter ».

« Les enquêteurs continuent leur travail dans le nécessaire secret de l’instruction pour que puissent être découvertes les causes de la disparition et de la mort d’Emile », précise le communiqué.

Le parquet d’Aix-en-Provence avait annoncé en début d’après-midi dimanche que des « ossements » identifiés comme ceux du petit Emile avaient été retrouvés la veille à proximité du hameau du Haut-Vernet.

C’est là que l’enfant, alors sous la garde de son grand-père maternel, avait été aperçu pour la dernière fois le 8 juillet dernier vers 17h15, dans l’unique rue de ce minuscule bourg alors qu’il portait un haut jaune, un short blanc et des chaussures de randonnée. Ses parents, des catholiques très croyants habitant La Bouilladisse, dans les Bouches-du-Rhône, n’étaient pas présents ce jour-là.

À voir également sur Le HuffPost :

  

« Koh-Lanta » : Eddy Guyot, accusé d’agression sexuelle par Candide Renard, a été mis en examen

Menaces d’attentats par les ENT : un adolescent de 17 ans suspecté reconnaît les faits et éprouve des « remords »