Discriminations. Les républicains américains en guerre contre les personnes trans

·1 min de lecture

La Floride a adopté une législation empêchant les personnes transgenres de participer à certaines compétitions sportives. Pour le Washington Post, c’est la loi de trop, après une année marquée par les discriminations transphobes aux États-Unis.

“On observe une campagne sans précédent de la part des États contrôlés par les républicains, pour réprimer la communauté transgenre”, s’inquiète Katrina vanden Heuvel, du Washington Post, dans un article d’opinion. Alors qu’aux États-Unis, les personnes LGBT célèbrent le “mois des fiertés” (ou “Pride Month”), les législateurs des États conservateurs œuvrent à faire passer des lois réduisant les droits des personnes transgenres.

La dernière en date ? L’interdiction pour les individus transgenres de participer à certaines compétitions sportives féminines de Floride. Une législation dans ce sens a été approuvée par le gouverneur républicain Ron DeSantis ce mardi 1er juin. La Floride est le 8e État américain à mettre en place ce type de législation.

À lire aussi: Polémique. En défendant les droits des transgenres, Joe Biden a-t-il mis en danger le sport féminin ?

“Dans 33 États, plus de 100 législations anti-transgenre ont été présentées dans les tout premiers mois de 2021”, assure la journaliste américaine. Toutes n’ont pas été votées, mais certaines ont considérablement réduit les droits des personnes trans.

En avril, les législateurs de l’Arkansas ont ainsi adopté une loi interdisant l’accès aux transitions médicales pour les mineurs. Dans le Tennessee, le gouverneur républicain Bill Lee a quant à lui

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles