Le discours inspirant de Rania de Jordanie pour l’ouverture du Forum de Paris sur la paix

© Lafargue Raphael/ABACA

C’est une semaine particulièrement chargée pour Rania de Jordanie. Le jeudi 10 novembre, l’épouse d’Abdallah II a rencontré, aux côtés de son mari, le pape François en audience privée au Vatican. Ce vendredi, elle a délaissé l’élégante robe noir et le voile blanc qu’elle arborait lors de son entretien avec le Saint-Père pour une tenue beaucoup plus simple et moderne, chemise et large pantalon noir, fidèle à son tempérament de femme dynamique, impliquée dans les affaires du monde.

À lire aussi Rania et Abdallah II de Jordanie, Margareta et Radu de Roumanie, le même jour au Vatican

C’est à ce titre qu’elle a inauguré ce vendredi le 5ème Forum de Paris sur la paix, succédant à la vice-présidente américaine Kamala Harris, en 2021. Cet évènement international, qui se tient pour la première fois au Palais Brongniart, réunit plus de 4000 acteurs de la gouvernance mondiale, politique et économique. La Reine Rania a prononcé le premier des trois discours inauguraux, suivie du nouveau président colombien Gustavo Petro et du directeur Exécutif du Programme Alimentaire Mondial (PAM), David Beasley. Au menu de ces deux jours de rencontres et d’échanges, un thème central : «Surmonter la multicrise».

Après un «Bonjour» prononcé dans la langue de Molière, la Reine Rania a tenu à rappeler les enjeux cruciaux de l’époque : «Si nous sommes réunis ici aujourd’hui, c’est que l’on a souvent l’impression que le monde cherche son chemin. Où que nous nous tournions, nous sommes confron...


Lire la suite sur ParisMatch