EN DIRECT. Présidence de l'UMP : le recomptage des voix arrêté

Ce direct est alimenté en temps réel. Pour le rafraîchir, cliquez-ici.

L'essentiel :

- L'UMP se déchire. Les 300.000 adhérents du parti se sont déplacés aux urnes, dimanche 18 novembre, afin d'élire leur nouveau président entre François Fillon et Jean-François Copé. Ce qui devait être un exercice de démocratie a vite tourné à la foire d'empoigne : chacun des deux camps revendiquant la victoire, au point de plonger le parti dans la confusion la plus totale. Entre accusations de fraudes et petites phrases assassines, la soirée électorale a été mouvementée. Reportage au siège de l'UMP, où l'élection a tourné au combat des chefs, ce qui n'est pas sans rappeler le congrès de Reims du PS en 2008. Au QG de François Fillon, les militants sont déboussolés. 

- Chargée de départager les deux candidats, la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales de l'UMP (Cocoe) s'est dit incapable à 4 heures de désigner un vainqueur. Ses travaux sont interrompus pour la nuit, le recomptage de voix doit reprendre à 10 heures.

  • Les 6 défis qui attendent le futur président de l'UMP. Comment rassembler le parti ? Gérer l'héritage de Sarkozy ? Et reconquérir le pouvoir ? Copé ou Fillon, de nombreux chantiers attendent l'heureux élu.
  • "Moi, militant UMP". Qu'est-ce qu'être de droite ? Des militants expliquent leur engagement.
  • Congrès UMP, mode d'emploi.

La confusion règne à l'UMP au lendemain du scrutin pour désigner le nouveau président du parti. Les événements, minute par minute.

 

Le point à 6h :

- La Commission d'organisation et de contrôle des opérations (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

EN DIRECT. Présidence de l'UMP : le recomptage des voix arrêté
L'UMP vit son congrès de Reims
Au QG de Fillon, les militants déboussolés
Copé ou Fillon ? La nuit où l'UMP a perdu la tête
Les deux camps dénoncent des fraudes
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.