Diplomatie. Un G7 à valeur de test pour Joe Biden

·1 min de lecture

Le président américain a entamé une tournée de plusieurs jours en Europe. Jeudi, il a rencontré pour la première fois en personne le Premier ministre britannique, Boris Johnson. Les deux dirigeants ont célébré leur alliance, malgré les divergences sur l’Irlande du Nord.

Pour leur première rencontre en face-à-face, à la veille du sommet du G7, Joe Biden et Boris Johnson ont mis en avant, jeudi 10 juin, l’alliance historique entre leurs pays, mettant de côté les divergences liées aux tensions post-Brexit en Irlande du Nord.

Le président américain et le Premier ministre britannique “ont fait preuve d’unité”, relève The Telegraph, leurs discussions à Carbis Bay, station balnéaire du sud-ouest de l’Angleterre qui accueille de vendredi à dimanche les dirigeants du G7, ayant été qualifiées de “fantastiques” et “productives”. “Nous avons réaffirmé la relation spéciale, je ne le dis pas à la légère, la relation spéciale entre nos peuples”, a déclaré le président américain à la presse, tandis que Boris Johnson a décrit la rencontre comme une “bouffée d’air frais”.

L’entrevue des deux dirigeants se déroulait sur fond de “tensions persistantes” entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE), rappelle le Financial Times. L’UE menace le royaume de sanctions commerciales si M. Johnson rompt unilatéralement les promesses qu’il a faites concernant l’Irlande du Nord, et l’hôte du sommet du G7 devra faire face à des rencontres délicates dans les jours à venir avec les dirigeants de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et de l’UE elle-même.

À lire aussi: Analyse. Comment Joe Biden a volé la vedette à Macron

Redorer l’image des États-Unis à l’étranger

Mais “les défis” qui attendent Joe Biden lors de son premier séjour à l’étranger sont

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :