Diplomatie. Entre la Syrie et la Jordanie, un rapprochement à grande vitesse

·1 min de lecture

L’entretien téléphonique entre le président syrien Bachar El-Assad et le roi jordanien Abdallah, dimanche 3 octobre, est le dernier épisode d’un processus de normalisation des relations entre les deux pays frontaliers. La Syrie sort peu à peu de son isolement.

“Le président Assad appelle le roi Abdallah II et discute avec lui du renforcement de la coopération commune”, peut-on lire en première page de l’édition du 4 octobre du principal journal syrien Al-Watan au lendemain du premier appel téléphonique depuis 10 ans entre le président syrien et le roi de Jordanie.

Un coup de fil qui “renforce le processus du retour syrien dans le giron arabe”, écrit le quotidien panarabe Asharq Al-Awsat. Depuis plusieurs mois, rappelle le site syrien indépendant Enab Baladi, “la Jordanie conduit des efforts arabes et internationaux en vue d’une réhabilitation du régime [syrien] et de la levée des sanctions contre lui”. D’ailleurs, la Jordanie est l’un des rares pays arabes à avoir conservé des relations diplomatiques avec la Syrie après le déclenchement du conflit en 2011.

À lire aussi: Normalisation. Le Liban, terrain du retour de la Syrie dans le jeu international

Cependant, le rapprochement s’est sensiblement accéléré. L’appel téléphonique entre les chefs d’État syrien et jordanien “intervient quelques jours après la visite en Jordanie de plusieurs délégations officielles syriennes sécuritaires et économiques de haut niveau”, souligne Asharq Al-Awsat. Ce “rapprochement jordano-syrien” a été couronné par

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles