Un député européen Rassemblement National condamné pour violences conjugales

Proche de Marine Le Pen, Hervé Juvin a été condamné pour violences conjugales à 10 000 euros d'amende par la Cour d'appel de Paris le 14 octobre dernier. (NurPhoto via Getty Images)

L’eurodéputé du Rassemblement National Hervé Juvin avait été condamné en première instance pour des violences commises contre son épouse en juin 2018. Le 14 octobre dernier, la Cour d’appel de Paris a confirmé la condamnation de ce proche de Marine Le Pen.

Le 21 novembre 2021, Hervé Juvin avait écopé de six mois de prison avec sursis pour des faits de violence contre son épouse en juin 2018. “Des coups de pied" et "des coups de poing" selon L’Obs, qui a révélé que la Cour d’appel de Paris avait de nouveau reconnu ces faits le 14 octobre dernier et condamné l’eurodéputé RN à 10 000 euros d’amende.

L'homme de 66 ans est également accusé d'avoir “poussé sa femme dans les escaliers” et de lui avoir “tordu la main”. Un comportement violent qui fait tâche au moment où Jordan Bardella prend les rênes du RN, le tout quelques jours après l’exclusion pour deux semaines du député de la Gironde Grégoire de Fournas, accusé de racisme.

Mise au ban

Une affaire qui embarrasse alors qu’Hervé Juvin était l’un des symboles de la "dédiabolisation" du Front National, devenu Rassemblement National. Ancien conseiller de Corinne Lepage au début des années 2000, il apportait au parti souverainiste une caution écologique ou du moins une connaissance de ces dossiers. Longtemps pressenti pour être tête de liste aux élections européennes de 2019, il avait finalement laissé sa place à Jordan Bardella.

Le nouveau dirigeant du Rassemblement National a décidé de prendre ses distances avec l’eurodéputé. Le RN a fait savoir qu’”Hervé Juvin n’étant pas adhérent du parti mais un soutien, Jordan Bardella va lui demander de quitter le groupe RN au Parlement européen, ainsi qu’au conseil régional des Pays-de-la-Loire”, précise l'Obs.