Depuis quand les mathématiques sont-elles enseignées ?

© Pixabay

Le bas-relief d’une stèle funéraire du Ve siècle avant J.-C., provenant de la nécropole de Krannón, en Thessalie (Grèce centrale), vient de livrer son secret. Selon une archéologue et un mathématicien suisses, la scène ne représente pas un homme assis jouant à un jeu de plateau avec un enfant, comme on le croyait. Les cinq lignes horizontales surmontées d’un demi-cercle sont en fait un abaque monumental (instrument de calcul gravé dans la pierre). En effet, ces traits figurent les unités, dizaines, centaines, milliers et dizaines de milliers. Il faut poser des cailloux sur la bonne ligne pour effectuer toute opération arithmétique. Et le demi-cercle sert à accueillir les pierres représentant 6 000 drachmes, soit un talent. Un indice confirme cette nouvelle analyse : l’homme s’appelle Phanaios : « qui apporte la lumière ».

Dans l’Europe médiévale, l’éducation des privilégiés incluait des maths élémentaires. Vers le XVe siècle, elles sont enseignées, mais estimées moins importantes que la philosophie ou l’étude des auteurs grecs et latins. Avec l’essor de l’artillerie, au XVIIIe siècle, les calculs de balistique exigent une bonne maîtrise des mathématiques, qui deviennent essentielles dans les académies militaires. Ce n’est qu’à partir de 1946 et la création d’une option au bac que cette matière devient indispensable pour étudier la médecine, le commerce…

Ça peut aussi vous intéresser :

Les origamis suivent-ils des règles mathématiques ?

Comment le nombre Pi influence notre vie ? (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La pop music, le train, les W-C, le bifteck, le rugby...Cinq inventions formidables des Anglais
Funérailles : comment s'organisaient les obsèques des rois ?
Peut-on apprendre à déchiffrer les hiéroglyphes ?
Quand les Incas ont-ils disparu ?
Connaissez-vous les trois plus grand fêtards de l'Histoire ?