Après une altercation avec des clients potentiels, le dealer appelle la police... et finit en prison

·2 min de lecture
En appelant la police, le dealer a provoqué sa propre chute (REUTERS/Regis Duvignau)

En contactant les forces de l'ordre pour se plaindre de violences qu'il venait de subir, il a attiré involontairement leur attention sur son trafic de drogue.

Si vous vivez une dure journée au boulot, dites vous que cela peut toujours être pire. Ce lundi 12 avril à Toulouse, un homme de 37 ans, dealer de drogue de son état, a cumulé les gaffes et les mauvaises décisions, au point de provoquer lui-même son arrestation par la police, ainsi que celle de deux de ses complices.

Comme le rapporte Actu Toulouse, l'individu a commencé par se rendre sur un chantier dans l'intention de vendre du cannabis aux ouvriers qui se trouvaient sur place. Première mauvaise idée, puisque les travailleurs, absolument pas intéressés par sa proposition, l'ont expulsé des lieux sans ménagement.

Une succession de gaffes et de mauvais choix

Choqué de la façon dont il avait été traité, mais visiblement jamais à court d'éclairs de génie, le dealer a alors appelé la police "pour se plaindre d’avoir été violenté", précise Actu Toulouse. Une équipe de la Brigade spécialisée de terrain (BST) a donc été envoyée sur place pour tirer les choses au clair.

Après avoir recueilli les témoignages des différentes parties, les policiers n'ont pas eu de mal à comprendre ce qui avait déclenché l'altercation. Dans la foulée, ils ont donc interpellé le plaignant pour trafic de drogue présumé et mené une perquisition chez lui. Comme l'explique le média local, celle-ci a permis de saisir plusieurs pieds de cannabis, mais aussi 3200 euros en liquide.

Deux complices interpellés dans la foulée

La moisson ne s'est cependant pas arrêtée là pour les forces de l'ordre. Les éléments recueillis au cours de la garde à vue du trentenaire et de la perquisition de son domicile ont ainsi permis à la police de remonter bien vite jusqu'à deux complices : le fournisseur présumé du suspect, ainsi qu'un marchand d'armes qui alimentait ce dernier.

Au total, la police a annoncé avoir "saisi 4 kg d’herbe sur pied, près d’1,5 kg d’herbe sèche, 20 000 euros en cash et trois armes", énumère Actu Toulouse. Le dealer imprudent et ses deux complices présumés, âgés de 33 ans et 42 ans, devaient être déférés au parquet de Toulouse ce jeudi, en vue de leur jugement en comparution immédiate.

Ce contenu peut également vous intéresser :