Publicité

D’où vient l’abbaye du Mont-Saint-Michel ?

Pixabay

Avec plus de 3 millions de visiteurs chaque année, le Mont-Saint-Michel est le site le plus visité de France en dehors de ceux de la région parisienne. Si les touristes du monde entier se pressent pour découvrir ce monument, c'est parce qu'il est exceptionnel et ce, à plusieurs niveaux.

Surnommé la "Merveille de l'Occident", le Mont-Saint-Michel a été créé, selon la légende, à l'initiative de l'évêque Aubert d’Avranches qui, en 708, se serait vu signifier par l'archange Michel de construire un sanctuaire à son nom sur le Mont Tombe, rappelle France 3.

La première pierre sur ce rocher de 4 km² culminant à 80 m ne sera pourtant posée que bien plus tard, à partir de 1023. C'est l'abbé Hildebert, à la tête de la communauté des moines bénédictins qui ordonne sa construction pour faire rayonner cet ordre monastique mais aussi offrir un lieu de pèlerinage digne de ce nom, une sorte de Jérusalem céleste. Le chef-d'œuvre de l'art gothique normand nécessitera deux siècles de travaux et sera finalement achevé en 1228.

Le Mont-Saint-Michel tire aussi sa renommée de ses impressionnants remparts qui lui valent la réputation de forteresse imprenable, résistant à tous les assauts, y compris un siège de trente ans durant la guerre de Cent Ans.

Après la dissolution de la communauté religieuse à la Révolution, l'abbaye devint une prison jusqu’en 1863, avant de devenir monument historique onze ans plus tard, témoignant de l'histoire chrétienne du pays. Restauré à la fin du XIXe siècle, l'abbaye ainsi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Écosse : une route romaine autrefois foulée par "tous les rois et reines" du pays découverte dans un jardin
Écosse : une route romaine autrefois foulée par "tous les rois et reines" du pays découverte dans un jardin
Mystère en Indonésie : cette immense pyramide souterraine serait la plus vieille du monde
Mystère en Indonésie : cette immense pyramide souterraine serait la plus vieille du monde
Découverte d'une fascinante prothèse de main en métal sur un squelette du Moyen Âge