Publicité

Dépression Élisa : le Pas-de-Calais se réveille sous les eaux après une nouvelle nuit de précipitations

Les pluies se sont révélées un peu moins abondantes que prévu cette nuit, mais des précipitations sont en cours ce matin. Et l’eau monte.

SAMEER AL-DOUMY / AFP

Le Pas-de-Calais se réveille à nouveau en alerte maximale ce vendredi 10 novembre. La pluie a continué de tomber dans la nuit sur le département inondé, mais des précipitations sont surtout en cours ce matin, souligne Météo France. « Après une relative accalmie cette nuit, de nouvelles lignes d’averses parfois orageuses reviennent sur l’ouest des Hauts-de-France », indique le prévisionniste dans son dernier bulletin.

Le Pas-de-Calais reste en vigilance rouge « pluie et inondation » jusqu’à 16h ce vendredi, puis orange jusqu’à 18h, a fait savoir Météo France. Surtout, le département est en alerte rouge pour « crues », avec trois cours d’eau particulièrement concernés : la Canche, la Lian et l’Aa. La Hem et la Lys sont placées en vigilance orange, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

La préfecture du Pas-de-Calais anticipait jeudi soir « 90 à 100 mm » de pluie dans l’ouest du département, un niveau proche, selon Météo-France, de la quantité habituelle sur un mois. « La pluie est tombée un peu moins fort que prévu », a constaté le maire de Saint-Omer au micro de franceinfo.

Mais chaque épisode pluvieux vient renforcer les crues et les inondations, en témoigne ces images partagées par un habitant de la commune de Merlimont, sur la côte.

Risque de crues

Résultat, comme le constate Vigicrues ce vendredi matin, les niveaux de la Canche sont « à la hausse depuis le début de la soirée de jeudi et risquent d’atteindre voire dépasser les crues de ce début de semaine ». Concernant l’Aa, « des débordements généralisés et dommageables sont à prévoir ».

Le Pas-de-Calais fait face aux inondations depuis le passage de la tempête Ciaran, le 2 novembre. Pas moins de 130 communes luttent contre la montée des eaux, selon la préfecture, et 133 personnes ont dû être évacuées. La Croix-Rouge a ouvert douze centres d’hébergement, dont le plus important, basé à Saint-Étienne-au-Mont, compte 40 lits.

Dans les secteurs de Montreuil-sur-Mer, Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer, la population a de nouveau reçu jeudi le message d’alerte conseillant de reporter les déplacements, se réfugier en hauteur et couper l’eau, le gaz et l’électricité en cas d’inondation.

Les écoles de 200 communes resteront fermées ce vendredi comme la veille et la circulation des trains reste interrompue sur deux tronçons (Boulogne-Etaples et Saint-Pol-Etaples) au moins jusqu’à samedi « afin de garantir la sécurité des voyageurs et du personnel », a indiqué la SNCF sur X.

À voir également sur Le HuffPost :

Dépression Élisa : le Pas-de-Calais à nouveau en vigilance rouge crues et pluie-inondation, Météo-France appelle à la prudence

Dépression Élisa : dans le Pas-de-Calais, les habitants d’Estrées, Estréelles, Favières évacués face au risque de crues

VIDÉO - Le Pas-de-Calais sous les eaux après une nuit de fortes pluies, accalmie en fin d'après-midi