"Elle défendait son métier": à l'Assemblée, ministres et députés rendent hommage à l'agricultrice décédée

"Ce drame résonne en chacune et en chacun d'entre-nous". Ce mardi 23 janvier, à l'occasion d'une séance de Questions au gouvernement, le dossier de la crise des agriculteurs s'est invité dans l'Hémicycle. Et plus particulièrement, la mort d'une éleveuse sur un barrage à proximité de Pamiers dans l'Ariège, qui laisse également sa fille et son mari grièvement blessés.

La séance a été inaugurée par le député socialiste Dominique Potier, assurant que "nous sommes tous paysans". Une déclaration chaleureusement applaudie dans l'hémicycle, et reçue par une ovation debout du gouvernement.

Un peu plus tard, c'est le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau qui a rendu à hommage à l'éleveuse, "elle défendait son métier" a loué le membre du gouvernement au micro de l'hémicycle.

"Soutien" du gouvernement Attal

Encore après, alors que son gouvernement était interpellé notamment par une députée écologiste, Gabriel Attal a, à son tour, pris la parole:

"C'est une profession qui est en deuil. C'est toute notre ruralité qui pleure une famille. Ce drame résonne en chacune et chacun d'entre-nous. C'est tout un pays qui est touché, je veux à nouveau au nom du gouvernement rendre hommage à cette famille, leur dire notre solidarité et notre soutien".

Cette déclaration solennelle a été accueillie par une nouvelle ovation et de nouveaux applaudissements nourris des parlementaires. Dans la foulée, le patron de l'exécutif a annoncé son intention de visiter les agriculteurs du Rhône ce week-end.

Au milieu de cette séquence d'union, Gabriel Attal a tout de même saisi l'occasion pour décocher un coup aux députés écologistes. Il les accuse de verser des "larmes de crocodile" et de ne soutenir que partiellement les agriculteurs.

Quant à lui, le ministre de l'Agriculture a invité les parlementaires à faire "l'examen de leur conscience", sous les sifflets du banc des insoumis.

Article original publié sur BFMTV.com