Publicité

Décès de Frans de Waal, premiers oiseaux sans dents, traitement contre le Sida : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 18 mars 2024 : un hommage au primatologue néerlandais Frans de Waal décédé le 16 mars, la découverte des premiers oiseaux sans dents et un médicament anti-obésité qui pourrait traiter le Sida.

L'actualité des sciences du 18 mars 2024, c'est :

En animaux : Frans de Waal : "Nous sommes des singes bipolaires".

  • Avides de pouvoir et brutaux, comme des chimpanzés, mais aussi compatissants et érotiques, comme des bonobos : l'ambivalence des humains réside tout entière dans leur nature primate.

  • Curieusement, les humains ne sont enclins à se reconnaître que dans les chimpanzés, réputés pour leur quête agressive du pouvoir et du sexe.

  • Il n'est pas inhabituel chez eux de veiller un compagnon blessé, de ralentir si un autre ne tient pas le rythme, de soigner mutuellement leurs blessures ou de cueillir un fruit pour un aîné devenu incapable de grimper.


En paléontologie : Découverte d'un des premiers oiseaux sans dents.

  • Il fut un temps où les poules avaient des dents, enfin, pas exactement des poules mais des volatiles qui vivaient durant l'ère des dinosaures.

  • A l'époque, les oiseaux appartenaient à deux sous-classes distinctes : les énantiornithes qui constituaient autrefois le groupe le plus diversifié et les ornithuromorphes.

  • Imparavis attenboroughi serait le premier spécimen d'oiseau sans dents à avoir vécu, il y a 120 millions d'années.


En santé : Sida : un médicament anti-obésité pourrait améliorer la santé des patients.

  • Après le diabète, l’obésité et les maladies neurodégénératives comme Alzheimer, le GLP-1 pourrait bien améliorer la vie des personnes séropositives.

  • Tout comme dans la population générale, le nombre de personnes séropositives en surpoids devient de plus en plus important, d’autant plus que les thérapies antirétrovirales ont été associées avec une accumulation anormale de graisse abdominale.

  • L’hormone GLP-1 semble être prometteuse, dans un essai clinique mené chez 222 personnes séropositives recevant un traitement contre le VIH, l’utilisation de cette molécule a été associée avec une perte de poids moyenne de 6,5 kilogrammes sur un an.


En santé : Maladie de Charcot : découverte d'une nouvelle piste de traitement.

  • Il y a six ans, presque [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi