Débat BFMTV: Éric Zemmour assimile la délinquance au "jihad"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour, sur BFMTV jeudi 23 septembre 2021 - BFMTV
Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour, sur BFMTV jeudi 23 septembre 2021 - BFMTV

"Pour moi la délinquance que nous vivons n'est pas une délinquance, c'est un jihad", a attaqué Éric Zemmour ce jeudi au cours du débat qui l'opposait à Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV. "C'est une guerre qui nous est menée, une guerre de civilisation, une guerre de pillages, une guerre de vols, une guerre de viols et une guerre de meurtres", a poursuivi le polémiste.

"Vous n'avez pas honte?" a rétorqué face à lui le leader de gauche. "Je n'ai pas honte du tout", a maintenu Zemmour.

Pour Mélenchon, "le sujet, c'est l'analyse de la pauvreté"

"Si vous dites que la violence sociale n'a aucun rapport avec la pauvreté, c'est que vous vivez ailleurs que dans le réél", avait auparavant déclaré Jean-Luc Mélenchon. "Ça n'a aucun rapport avec le pauvreté", avait soutenu l'ancien journaliste du Figaro.

"Mettons-nous d'accord, s'il y a mille crimes (...), ce n'est pas le sujet, mais le sujet c'est l'analyse de la pauvreté et la manière d'y répondre, vous vous répétez comme un moulin à parole 'c'est les musulmans, c'est les musulmans'. Vous n'avez pas honte de parler comme ça? Il y a des millions de musulmans dans ce pays qui ne supportent pas", a chargé Jean-Luc Mélenchon.

"Il y a heureusement des millions de musulmans qui ne sont pas délinquants, et il y a heureusement des millions de musulmans qui ne sont pas terroristes, seulement tous les terroristes sont musulmans", a renchéri Éric Zemmour.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles