Publicité

Cyclone Belal : Gérald Darmanin à la Réunion mercredi à la demande d'Emmanuel Macron

Le ministre de l'Intérieur se rendra mercredi 17 janvier sur l'île de la Réunion, touchée ce lundi par le cyclone Belal. Il y passera une journée pour y rencontrer les habitants sinistrés et les secours.

Gérald Darmanin passera la journée de mercredi 17 janvier sur l'île de la Réunion, après le passage du cyclone Belal, qui a fait fait un mort et des dégâts en cours d'évaluation, a-t-on appris lundi soir auprès du ministère de l'Intérieur.

Gérald Darmanin, qui partira mardi soir depuis Paris, se rendra sur l'île à la demande d'Emmanuel Macron, pour accompagner les victimes et soutenir les personnels chargés des secours, a indiqué son entourage.

Au moins un mort

Le cyclone Belal s'éloignait lundi soir de l'île de la Réunion, où l'heure est à l'estimation des destructions, mais fonçait sur l'île Maurice où des pluies torrentielles ont pris par surprise les habitants et où de premiers dégâts sont recensés.

Dans le sud-ouest de l'océan Indien, la population du département-région ultramarin de 870.000 habitants restera toutefois confinée au moins jusqu'à mardi matin, quand une nouvelle évaluation de la situation sera faite par les autorités, de façon à permettre aux équipes de secours de poursuivre les déblaiements des axes routiers.

Mais pour l'heure, le soulagement domine à la Réunion. Le cyclone Belal n'a "heureusement pas provoqué le cataclysme qu'on redoutait", a expliqué lors d'une visionconférence de presse le préfet de l'île Jérôme Filippini, tout en assurant que "son impact a été impressionnant".

"Il restera dans l'histoire des cyclones et ses effets n'ont pas tout à fait pris fin", a-t-il expliqué, évoquant un "bilan évolutif" car les dégâts de nombreuses zones n'ont pas encore pu être évalués.

Un décès a été recensé lundi: celui d'une personne sans domicile fixe trouvée morte à Saint-Gilles, dans l'ouest de l'île.

"Le centre du cyclone Belal est situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-est" de l'île, qui reste "sous l'influence des bandes périphériques ce soir et la nuit prochaine, avec des rafales de vent fortes", jusqu'à 100 à 120 km/h sur le littoral, a indiqué dans la soirée la préfecture de la Réunion.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Belal : à La Réunion, soulagement après un cyclone moins dévastateur qu'attendu