Publicité

Le cyclisme, ce sport qui peut vous mettre facilement à terre

Le cyclisme, qui va de plus en plus vite, prouve semaine après semaine que ce sport est dangereux. Ces quatre derniers jours, trois courses ont été marquées par des gadins aussi spectaculaires que douloureux.

Tombé lors d’À travers la Flandre le mercredi 27 mars, le Belge Wout van Aert souffre d’une fracture de la clavicule et de plusieurs côtes cassées. Wout van Aert va manquer les classiques à venir : le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et l’Amstel Gold Race, premiers grands objectifs de sa saison. Il devrait être absent de longues semaines après avoir été opéré dans la nuit de mercredi à jeudi à Herentals, sa ville natale. Juste après lui, un autre coureur belge, Jasper Stuyven, vainqueur de Milan-San Remo en 2021 est passé sur le billard dans le même hôpital pour ressouder une fracture à la clavicule. Le Luxembourgeois Alex Kirsch s'est lui cassé la main.

Depuis le début de la saison, des dizaines de coureurs ont fini dans l'ambulance

En France, une partie du peloton s'est retrouvée à terre dimanche 24 mars lors de la Roue tourangelle. Rebelote mercredi où une nouvelle chute massive sur Paris-Camembert a entraîné plusieurs abandons, dont celui de Jason Tesson, vainqueur de... la Roue tourangelle.

Depuis le début de la saison, des dizaines de coureurs ont fini dans l'ambulance. Rien que le mois dernier, ils sont plusieurs (Sénéchal, Rui Costa, Johannessen, Lemmen, Capiot, Ackermann, Kelderman, Gee...) à s'être cassé la clavicule, la fracture la plus fréquente chez les cyclistes. Malheureusement, parfois, les accidents prennent une tournure encore plus dramatique comme le décès de Gino Mader dans la descente d'un col sur le Tour de Suisse en juin dernier.


Lire la suite sur RFI