Publicité

Cyclisme: la réponse cinglante de Marion Rousse à Lefevere après ses attaques sur Alaphilippe

Marion Rousse sort du silence au lendemain des attaques de Patrick Lefevere, patron de la formation Soudal Quick-Step, contre elle et Julian Alaphilippe, son compagnon. "Je pense que chez lui, il y a eu trop de fêtes et trop d’alcool", a lancé le dirigeant belge dans le journal flamand Humo. "Julian est sous la coupe de Marion (Rousse, sa compagne, NDLR). Je lui ai parlé en novembre. Nous étions avec Marion et son manager Dries Smets. J’ai dit: ‘Ça ne peut pas continuer comme ça. Si tu fais encore quelque chose de mal, je te vire sur-le-champ'."

"En aucun cas je ne vous permets de parler de ma vie privée"

Une sortie incendiaire que Marion Rousse n'a pas digéré. "Quels que soient les sentiments de Monsieur Lefevere à mon égard, il est inadmissible de s'attaquer comme il le fait à notre vie privée. Alors non, je ne bois pas d'alcool, jamais même. Raté pour les fêtes également car avec un petit de 3 ans nous préférons être en forme le matin ;) Vous ne réussirez pas non plus, comme vous me l'avez déjà évoqué, à m'empêcher de travailler pour m'occuper et rester auprès de Julian le temps de sa carrière."

"Les missions que j'exerce me passionnent et sachez que j'ai plein de projets", ajoute la directrice du Tour de France féminin. "Mais je vous le dis, en aucun cas je ne vous permets de parler de ma vie privée. Merci désormais de cesser de parler à tort et à travers et de faire preuve de davantage de respect et... de classe."

Depuis plusieurs mois, le patron de la formation belge multiplie les attaques contre le double champion du monde (2020, 2021) en fin de contrat à l'issue de la saison. Il lui reproche notamment une baisse des performances en décalage avec ses émoluements.

En janvier, il a annoncé qu'il ne le retiendrait pas sur le prochain Tour de France en des termes brutaux. "A priori non, parce que voir Julian en 100% domestique de Remco Evenepoel, je n'aime pas cette image-là. Je pense que le Giro (du 4 au 26 mai) convient à son style de coureur impulsif, pas toujours intelligent, mais que les gens aiment."

Article original publié sur RMC Sport