Publicité

Cyclisme: l'UCI demande à Lefevere de s'excuser après des propos "désobligeants" sur les femmes

Patrick Lefevere va devoir s'excuser publiquement. Dans un communiqué ce jeudi, l'UCI (Union Cycliste Internationale) annonce que sa commission d'éthique a sanctionné le manager de la formation belge Soudal Quick-Step suite à "un signalement pour des propos publics jugés désobligeants à l'égard des femmes".

Le communiqué indique que "la commission d'Ethique a confirmé que des violations des articles 5 et 6.1 du code d'Ethique ont été commises dans deux cas" sans indiquer quels sont les propos ciblés. L'UCI a précisé ensuite à l'AFP que "les infractions mentionnées se rapportent à des incidents signalés en 2023".

"J'en suis désolé"

Le Belge de 69 ans a écopé d'une amende avec sursis de 20 000 francs suisses et a été prié de faire une "déclaration publique reconnaissant le caractère inapproprié de ses déclaration et s'en excusant." Sans ça, l'historique manager de la Soudal-QuickStep devra payer cette amende.

En février, Patrick Lefevere avait choqué en s'exprimant sur la situation de Julian Alaphilippe, qu'il jugeait "sous la coupe" de sa compagne Marion Rousse. La consultante avait rapidement réagi aux déclarations de Patrick Lefevere. "En aucun cas je ne vous permets de parler de ma vie privée", répondait celle qui est également directrice du Tour de France féminin.

L'intéressé s'était justifié par un problème de traduction, du néerlandais à l'anglais: "Les mots ont été plus durs que ce que j’aurais voulu." Avant de concéder: "J’ai tout à fait débordé, je suis désolé." Cela ne devrait donc pas suffire aux yeux de l'UCI.

Article original publié sur RMC Sport