Publicité

Cyclisme: l'incroyable strike provoqué par la chute de Küng sur les pavés lors du GP de Denain

Stefan Küng a entraîné pratiquement tout le monde dans sa chute. Présent ce jeudi sur le Grand Prix de Denain, la deuxième manche de la Coupe de France, le Suisse de la Groupama-FDJ est parti à la faute à 11 kilomètres de l'arrivée, à l'entame du dernier secteur pavé de la journée. Sur les huit hommes qui l'accompagnaient, sept d'entre eux ont fini à terre avec lui.

De Lie encore à terre

Le Belge Brent Van Moer (Lotto-Dstny) a donc été le seul à éviter l'amas de coureurs, en passant par l'herbe. A ce moment de la course, les neuf poursuivants tentaient de revenir sur un trio de tête, issu de l'échappée matinale. Finalement, parti dès le départ de la course, Jannik Steimle (Q36.5) a réussi à obtenir la victoire, sans doute bien aidé par cette chasse interrompue.

Déjà victime d'une chute lors du Samyn fin février, Arnaud De Lie (Lotto-Dstny) faisait partie des coureurs qui ont chuté avec Küng. Le Belge, initialement attendu sur Milan-San Remo ce samedi, le premier monument de la saison, s'était rabattu notamment sur cette course française pour se refaire une santé, lui qui a souffert ces derniers jours du genou.

Revenu à la compétition ce mercredi, Stefan Küng est attendu lui sur Milan-San Remo. Le Suisse, qui a tenté sa chance ce jeudi sur des pavés qui seront empruntés sur Paris-Roubaix, avait loupé Paris-Nice et Tirreno-Adriatico ces derniers jours en raison d'un drame familial, sa compagne ayant perdu le deuxième enfant qu'elle attendait.

Article original publié sur RMC Sport