"Je crains une campagne assez pourrie" : les inquiétudes de Christophe Castaner pour la présidentielle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le député et président du groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale s'inquiète des politiques qui veulent "faire un coup" et transmettent de mauvaises informations.

Christophe Castaner ne veut pas d'une campagne faite d'intox. Interviewé sur 22h Max à propos de la polémique du "Pullgate", une fake news pourtant reprise par plusieurs candidats à l’élection présidentielle, le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale a confié son inquiétude concernant le potentiel succès de fausses informations dans la prochaine campagne présidentielle.

"On veut faire un coup, on veut aller plus vite que l'autre et on commet ce genre d'erreurs. C'est grave quand on aspire à la fonction suprême", s'est-il inquiété. "Je crains une campagne assez pourrie qui se construise sur l'anonymat des réseaux sociaux, sur de fausses informations, mais aussi sur de fausses images", a-t-il dénoncé plus globalement évoquant 2022. "Les ingérences étrangères sont un vrai risque dans cet campagne", a-t-il aussi souligné.

Éric Zemmour visé

"On voit que certains candidat ne veulent faire campagne qu'en la rythmant par des polémiques", a-t-il également pointé du doigt dans une allusion à l'ancien journaliste Eric Zemmour. 

Qualifiant de "bonimenteur populiste", mais aussi de "xénophobe, raciste et sexiste" le probable candidat à la présidentielle, Christophe Castaner s'est posé en défenseur des valeurs républicaines. "J'en fais un adversaire, il me trouvera toujours devant lui pour combattre ses idées", a revendiqué le député.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Paul Larrouturou évoque un échange houleux entre Christophe Castaner et Emmanuel Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles