Covid-19 : une soirée au ministère des Outre-mer fait polémique

·3 min de lecture
Sebastien Lecornu, ministre des Outre-mer.

Une séquence qui passe mal alors que le gouvernement multiplie les rappels de maintien des gestes barrières, en pleine cinquième vague.

Le devoir d'exemplarité des membres du gouvernement a du mal à tenir. Après la polémique autour d'une soirée sans masque au ministère de l'Intérieur le 16 novembre dernier, en présence notamment de Gérald Darmanin et Jean Castex, une nouvelle vidéo montre l'absence totale de gestes barrière dans un ministère, à l'occasion d'une soirée.

À LIRE AUSSI>> "Médiocrité", "mépris"... Une soirée sans masque de Castex et Darmanin ulcère les médecins

La scène, dévoilée par Mediapart, se déroule ce même jour, le mardi 16 novembre, au ministère des Outre-mer, dans le VIIe arrondissement de Paris. On y voit une dégustation de rhum dans une salle bondée, où seuls quelques rares participants sont munis d'un masque chirurgical, que l'on aperçoit furtivement sur la vidéo.

300 personnes, peu de masques

Au total, environ 300 personnes, dont plusieurs dizaines d'élus des territoires d'Outre-mer, étaient présents lors de cet évènement organisé en marge du 103e congrès des maires. Le même événements qui avait conduit à la soirée polémique au ministère de l'Intérieur.

Si la scène suscite une large émotion alors que le gouvernement devrait renforcer le port du masque en intérieur face à la flambée épidémique, le cabinet du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, joint par Mediapart, souligne que le pass sanitaire était contrôlé à l'entrée et précise avoir "respecté les lois et règles en vigueur pour l’organisation de cet événement tout en incitant au respect des gestes barrières", à savoir le "port du masque en permanence sauf pour manger et boire évidemment", et l'"incitation à utiliser du gel hydroalcoolique". "Le pass sanitaire ne permet en rien de s’affranchir des masques à l’intérieur", rappelait à l'occasion de la soirée sans masque au ministère de l'Intérieur, Nathan Peiffer-Smadja, infectiologue à l'hôpital Bichat, à Paris.

Le ministre aurait "porté en permanence un masque"

Le cabinet précise d'ailleurs que le ministre des Outre-mer aurait assisté à cette soirée durant un peu plus d'une heure et aurait, contrairement à certains de ses convives, "porté en permanence un masque".

Une défense proche de celle évoquée par Gabriel Attal après la soirée du ministère de l'Intérieur : le porte-parole avait concédé qu'"il peut y avoir de temps en temps un moment d'inattention", tout en rappelant que l'exécutif faisait "évidemment très attention" et était "très vigilant" quant au respect des gestes barrières. "L'ensemble des membres du gouvernement respecte les protocoles sanitaires qui sont édictés", avait martelé le porte-parole du gouvernement.

Une soirée alors que la Guadeloupe s'embrase

Mais il n'y a pas que d'un point de vue sanitaire que cette séquence fait polémique. Car cette soirée se déroule le 16 novembre, soit le lendemain du début de la grève illimitée et générale en Guadeloupe, ce que n'a pas manqué de relever Jean-Luc Mélenchon.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, avait déjà été épinglé pour son comportement lors de la crise du Covid. Le 16 octobre, en déplacement en Nouvelle-Calédonie, il avait participé à un apéritif avec des élus Calédoniens alors qu'un confinement strict empêchait tout rassemblement et déplacement à ce moment-là.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles