Covid-19 : séparée de son mari pendant 3 ans, elle meurt le jour de leurs retrouvailles

Selon son mari, l'embolie s'est développée pendant le long vol qu'elle a dû prendre pour rejoindre la Chine (Getty Images) (Getty Images)

La jeune trentenaire est décédée le jour où elle a retrouvé son mari après un éloignement de trois ans. Elle a été victime d'un arrêt cardiaque.

Un dénouement tragique. À cause de l'épidémie mondiale de Covid-19, un couple a été séparé pendant trois ans. En avril 2019, une jeune femme russe de 30 ans a épousé un Chinois de 38 ans. Après cette union, le couple s'est rendu en Russie rendre visite à la mère de la jeune femme. Le mari est rapidement retourné en Chine où il devait être rejoint par son épouse. Mais des restrictions de déplacements ont été annoncées à cause de la crise sanitaire.

Le couple a vécu séparé pendant trois ans, ils se sont finalement retrouvés en octobre 2022. "Nous avons tous les deux pleuré et nous nous sommes étreints pendant cinq minutes. J'étais heureux, extrêmement heureux. Cependant, une tragédie s'est produite sur le chemin du retour", a raconté le mari au South China Morning Post.

Une embolie pulmonaire

Alors que le couple roulait sur l'autoroute, la jeune femme a brutalement éprouvé des difficultés pour respirer. Elle a rapidement été conduite à l'hôpital par son époux où les médecins ont diagnostiqué un arrêt cardiaque causé par une embolie pulmonaire massive. Il n'y avait alors "aucun espoir" de guérison. Selon son mari, l'embolie s'est développée pendant le long vol en avion qu'elle a dû prendre pour rejoindre la Chine.

Par le passé, le couple avait déjà échangé sur le don d'organes et la jeune femme avait formulé son désir de donner ses organes. Ainsi, son mari a donné son accord pour donner son foie et ses reins à quatre personnes. Selon le média chinois, le foie de la femme a été divisé en deux parties et greffé à un adolescent souffrant d'insuffisance hépatique et à un adulte atteint d'un cancer du foie. Ses reins ont été donnés à deux patients souffrant d'urémie. Un acte partagé et salué sur les réseaux sociaux.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Il avait 35 ans, faisait un infarctus massif et n’avait qu’un seul signe : une douleur au coude gauche"