Covid-19 : pourquoi les enfants sont-ils les "oubliés" du calendrier de vaccination ?

Maxime Poul
·4 min de lecture
Les enfants vont devoir attendre plus longtemps que les adultes pour bénéficier d'un vaccin contre le Covid-19.

Alors que le calendrier de vaccination contre le Covid-19 se précise de plus en plus et semble donner la priorité aux personnes vulnérables et aux personnels soignants, les enfants ne figurent pas encore dans les plans de l’exécutif. Explications.

C’est le sujet dont tout le monde parle en cette fin d’année : la vaccination contre le Covid-19. Au cours du mois de novembre, plusieurs laboratoires ont annoncé la grande efficacité de leur candidat-vaccin contre le SARS-CoV-2. Depuis, de nombreux pays ont annoncé vouloir lancer leur campagne de vaccination au début de l’année 2021, voire dès le mois de décembre. C’est le cas du Royaume-Uni qui a obtenu l’autorisation de lancer sa campagne de vaccination dès la semaine prochaine.

En France, si le gouvernement table plutôt sur la fin du mois de décembre ou le début du mois de janvier, il dévoile peu à peu le calendrier de sa campagne de vaccination avec “une première campagne de vaccination très ciblée”, d’après les propos d’Emmanuel Macron.

VIDÉO : Emmanuel Macron souhaite une campagne de vaccination en deux temps

Les enfants pas encore concernés

Jean Castex a annoncé que les personnes âgées résidant en Ehpad seraient prioritaires, conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé (HAS), qui ajoute également les personnels des Ehpad. Toujours selon la HAS, le phase 2 devrait concerner les personnes de 65 ans et plus ; la phase 3 les personnes atteintes de comorbidités, les personnels soignants et les plus de 50 ans ; la phase 4 les personnes vulnérables et précaires et les professionnels prenant en charge ces personnes ; la phase 5 les personnes de plus de 18 ans. Cinq phases au cours desquelles les enfants ne sont pas mentionnés.

“Pas une priorité”

Les enfants vont devoir patienter plus longtemps pour avoir le droit à un vaccin. La raison est simple : la vaccination des mineurs contre le coronavirus SARS-CoV-2 “n’est pas une priorité”, avoue notamment la HAS. En effet, les moins de 18 ans sont moins atteints de formes graves de la maladie. La vaccination des enfants n’est cependant pas moins importante, car il faut rappeler qu’ils contribuent grandement à la circulation du virus, la majorité étant asymptomatiques.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : quelles populations seront vaccinées en priorité à l’étranger ?

Interrogé par CNN, le professeur Robert Frenck, qui dirige les essais du vaccin du duo Pfizer/ BioNtech sur des enfants rappelle que “si les adolescents ne développent pas de formes aussi graves que les personnes les plus âgées, cela ne veut pas dire que les enfants ne tombent pas malades et ne meurent pas.”

Parmi les sociétés pharmaceutiques les plus avancées sur le développement de leur vaccin-candidat, aucune n’a suffisamment avancé ses essais sur des enfants pour espérer une commercialisation prochaine. Ils sont pour l’instant peu nombreux à avoir participé aux essais cliniques. Le vaccin de BioNtech et Pfizer a par exemple débuté ses tests sur des enfants qu’au début du mois de novembre.

Le délai sera moins long

Ce n’est pas parce qu’un vaccin est efficace sur les adultes qu’il le sera sur les enfants, le système immunitaire des enfants étant différent de celui des adultes. “Les enfants ne sont pas juste de petits adultes. [...] Il existe certains vaccins qui fonctionnent mieux chez les enfants que chez les adultes. Et il y a certains vaccins qui fonctionnent moins bien chez les enfants que chez les adultes. Ils doivent donc être spécifiquement étudiés dans la population pédiatrique”, affirme Sallie Permar, professeure de pédiatrie, de microbiologie et d'immunologie à l'École de médecine de l’université Duke (États-Unis), dans des propos relayés par Slate.

Cependant, les chercheurs s’accordent pour dire que les recherches sur les adultes devraient permettre aux laboratoires d’aller plus vite pour le développement d’un vaccin pour les enfants. Si un vaccin pour les enfants ne devrait être disponible que dans plusieurs mois, le délai sera moins long que pour le vaccin pour adultes.

Ce contenu peut également vous intéresser :