Covid-19: Olivier Véran affirme que le pass sanitaire est "un succès" salué à l'étranger

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le ministre de la Santé a également répété, sur France 5 ce lundi, qu'un confinement aurait été inéluctable sans la vaccination de masse.

Le ministre de la Santé Olivier Véran défend à nouveau la mise en place du pass sanitaire en France, considérant qu'il s'agit d'"un succès" salué à l'international. Olivier Véran, invité de l'émission C à Vous sur France 5 ce lundi soir, considère même que la France a inspiré de nombreux pays en imposant un pass sanitaire dans de nombreux lieux publics, et ce depuis le 9 août dernier.

"À l'étranger, on parle du pass sanitaire comme du succès français", se félicite le ministre. "Maintenant, ce ne sont pas trois ou cinq pays qui font la même chose que nous. Ce sont des dizaines de pays qui nous ont emboîté le pas."

La semaine dernière déjà, le ministre de la Santé avait assuré lors d'une conférence de presse que "les dernières réticences" étaient "en train de tomber face au succès du pass sanitaire".

"La vie ne s'est pas arrêtée, c'est même le contraire" 

Avec son entrée en vigueur dans certains lieux publics cet été, "la vie ne s'est pas arrêtée, c'est même le contraire", souligne Olivier Véran, considérant que "les gens se sentent désormais plus en sécurité".

"L'activité des restaurants, des bars et des salles de sport est plus importante qu'à l'été 2019", note-t-il. Il reconnaît toutefois que ce n'est toujours pas le cas des cinémas où l'activité peine à repartir.

Sur le plateau de France 5, le ministre de la Santé répète que sans le pass sanitaire, "nous aurions reconfiné". "Nous aurions refermé des lieux qui sont restés ouverts, les bars et les restaurants, nous aurions fermé les clubs de nuit et peut-être d'autres types de commerces", développe-t-il. "Nous l'avions fait par le passé car nous n'avions pas le choix... Aujourd'hui nous avons des options alternatives, nous les prenons."

Et lorsqu'on l'interroge sur l'extension du pass sanitaire au-delà du 15 novembre, le ministre de la Santé ne l'exclut pas. Pour lui, la question se posera à nouveau dans quelques mois, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. "Si au coeur de l'automne, on se rendait compte qu'il y avait une vague d'un autre variant, évidemment qu'on se reposerait la question", explique Olivier Véran. "Je ne suis pas en train de vous annoncer qu'on va prolonger le pass. Mais on utilisera les outils nécessaires, le temps nécessaire."

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles