Covid-19 : les nouveau-nés ont peu de risque de développer une forme grave

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
Happy young woman holding new baby in bedroom.

Selon une nouvelle étude britannique, les nouveau-nés seraient relativement protégés du Covid-19. La plupart d’entre eux ne développeraient que de légers symptômes.

Voilà une étude qui devrait rassurer les nouveaux et futurs parents. Alors que les variants du SARS-CoV-2 inquiètent les chercheurs du monde entier, une équipe de chercheurs de l’Imperial College de Londres et du Nuffield Department of Population Health s’est intéressée au cas des bébés. D’après les résultats, ces derniers n’avaient que peu de risques de développer des formes graves du Covid-19.

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont analysé les dossiers de tous les bébés de moins de 29 jours atteints du coronavirus entre début avril et fin avril 2020. Ils ont constaté que 66 bébés avaient été hospitalisés au cours de cette période, ce qui correspond à 1 naissance sur 1785, soit 0,06% des naissances. Parmi les facteurs de risque observés, la prématurité. 24% des nouveau-nés hospitalisés sont nés avant 37 semaines sa. À noter que seuls 15 bébés sur 66 étaient soupçonnés d’avoir attrapé le virus de leur mère dans les sept premiers jours après la naissance et 2 durant la grossesse. Sept d’entre eux ont développé Covid-19 alors qu’ils ont été séparés de leur mère immédiatement après la naissance. Les chercheurs émettent l’hypothèse que six bébés ont contracté le Covid-19 à l’hôpital.

Parmi les symptômes, fièvre et perte d’appétit

Aucun des bébés du groupe n'est mort du virus. Lorsque les données ont été analysées, près de 90% des bébés s'étaient complètement rétablis de l'infection et étaient sortis de l'hôpital. “Les parents, et les futurs parents, s'inquiètent naturellement que leur bébé contracte le Covid-19. Nous espérons que cette étude les rassurera car elle suggère que les formes graves du Covid-19 chez les nouveau-nés est très rare. La plupart des bébés ne développent que des symptômes légers lorsqu'ils sont infectés”, a déclaré le Dr Chris Gale, co-auteur principal de l'étude de l'École de santé publique de l'Imperial. Les principaux symptômes constatés étaient une température élevée, la perte d’appétit, les vomissements, le nez qui coule, une toux et une léthargie.

"Comme dans notre récente étude sur les femmes enceintes atteintes de Covid-19 et la population générale, nous avons constaté qu'une proportion plus élevée que prévu des bébés étaient issus de minorités noires, asiatiques et ethniques, ce qui nécessite clairement une enquête plus approfondie", tient toutefois à préciser le professeur Jenny Kurinczuk, co-auteur principal du Nuffield Department of Population Health de l'Université d'Oxford. De nouvelles études devraient être menées à ce sujet.

Ce contenu peut également vous intéresser :