Non, il ne faut pas mettre du Vicks Vaporub dans le nez pour lutter contre le Covid-19

·3 min de lecture
Photo d'illustration

L'idée a été suggérée par Didier Raoult dans une vidéo, mais rapidement écartée par le fabricant du produit contre le rhume.

Après le Stérimar, la chloroquine, l'ivermectine, le virapic... un nouveau médicament est évoqué pour lutter contre le Covid-19 : le Vicks Vaporub. Et comme les précédents, son utilisation pour lutter contre le SARS-COV-2 est écartée par les médecins.

L'idée vient de Didier Raoult, le célèbre professeur marseillais connu pour avoir défendu le traitement à la chloroquine contre le Covid-19. Dans une vidéo publiée sur sa chaine Youtube dont un extrait a été publié sur Twitter, il s'interroge.

"Est-ce que la vaseline dans le nez évite la contamination par le virus dans le nez ?"

"Le Conseil Scientifique ferait mieux de faire des projets scientifiques utiles. Le nombre de molécules (...) qui ont une activité contre ce virus, qui ne coûtent rien et qui sont anodines sont considérables. Qu'est-ce qu'on attend pour les tester ? (...) Est-ce que la parafine, la vaseline dans le nez qu'on a dans certains produits comme le Vicks, est-ce que ça évite la contamination par le virus dans le nez ou non? Qui le sait ça ?", demande ainsi le professeur controversé.

À LIRE AUSSI >> Coronavirus : "infaisable", "inefficace", Macron s'est-il emballé sur le traitement anti-Covid ?

Le Vicks Vaporub "ne doit pas être utilisé sous ou dans le nez"

Une idée qui a directement fait réagir l'entreprise qui fabrique le Vicks Vaporub, alertée par un internaute. "Comme mentionné sur l'étiquette, VapoRub ne doit être appliqué que sur la poitrine et la gorge pour soulager la toux, et sur les muscles et les articulations pour les courbatures. Il ne doit pas être utilisé sous ou dans le nez, dans la bouche ou ingéré. Un produit à base d'huile peut pénétrer dans les poumons s'il est mal utilisé", rappelle l'entreprise.

Des risques de pneumopathies

Au-delà du Vicks Vaporub, l'idée de mettre dans le nez de la paraffine ou de la vaseline, en plus d'être inefficace contre l'infection au Covid-19, peut même être dangereuse, alertent certains médecins. Ne respirez pas de la paraffine, du Vicks Vaporub ou de la mousse autoexpansive par vos narines, ça ne protège pas du COVID et c'est dangereux (...) l'accumulation de lipides d'origine animale ou végétale en lien avec l'exposition répétée à ces produits entraine des pneumopathies lipidiques entrainant des lésions irréversibles", écrit un cardiologue.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : "cuisine de charlatans", "dangereux", "criminel"... la colère des médecins face à un protocole

Le Vicks Vaporub est une pommade utilisée en cas de rhume, pour libérer les voies respiratoires. Elle contient notamment de l'huile essentielle de térébenthine, de lévomenthol, de l'huile essentielle d’eucalyptus et de thymol, et s'applique sur le cou ou sur le torse pour soulager des symptômes du rhume.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles