Covid-19: les hôpitaux britanniques s'alarment du nombre croissant d'enfants hospitalisés

Mélanie Rostagnat
·2 min de lecture

Une grande partie du pays est reconfinée depuis le 31 décembre alors que plus de 50.000 contaminations quotidiennes ont été enregistrées ces derniers jours.

Alors que le Royaume-Uni fait face à une nouvelle flambée de cas de contamination au Covid-19, en partie liés à une nouvelle souche du virus plus contagieuse, le secrétaire de l'Education a annoncé vendredi le report de la rentrée scolaire dans les écoles primaires londoniennes.

VIDÉO - Covid-19 : 2021 commence mal, très mauvais chiffres en Europe

"L’éducation et le bien-être des enfants restent une priorité nationale", a déclaré Gavin Williamson, qui a expliqué que le basculement en enseignement à distance était "une solution temporaire de dernier recours".

"Des salles entières d'enfants" hospitalisés

Une décision qui intervient alors que plusieurs hôpitaux britanniques s'inquiètent du nombre croissant d'enfants hospitalisés. Dans une interview accordée à la radio BBC, la directrice du King's College Hospital de Londres a ainsi fait état de "salles entières" consacrées aux enfants atteints du Covid-19. Des enfants et des jeunes adultes qui ne présentaient pas de problèmes de santé sous-jacents.

"Nous avons des enfants qui arrivent. Ils n'étaient que très peu affectés lors de la première vague" mais "nous avons maintenant toute une salle d'enfants ici et je sais que certains de mes collègues sont dans la même situation", a alerté Laura Duffell qui estime que "c’est ce qui rend la situation encore plus effrayante pour les médecins, infirmières et tous ceux qui travaillent en première ligne".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ces derniers jours, plus de 50.000 cas de contamination quotidiens ont été enregistrés au Royaume-Uni tandis que près de 75.000 morts ont été recensés dans le pays depuis le début de l'épidémie. Les autorités ont décidé de reconfiner les régions les plus touchées et ce, malgré le lancement de la campagne de vaccination à laquelle se sont déjà soumis près de 950.000 citoyens.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :