Covid-19 : le bout du tunnel pour le Maghreb ?

·1 min de lecture
Avec un bilan officiel de 5 650 décès, Alger a annoncé début septembre « une grande campagne » visant 70 % de vaccinés d'ici à la fin de l'année. (Photo d’illustration)
Avec un bilan officiel de 5 650 décès, Alger a annoncé début septembre « une grande campagne » visant 70 % de vaccinés d'ici à la fin de l'année. (Photo d’illustration)

Les images des institutions hospitalières du Maghreb diffusées cet été faisaient état d?une situation sanitaire difficile. En Algérie, en Libye, au Maroc ou encore en Tunisie, les contaminations au Covid-19 ont fortement augmenté, impactant la prise en charge des patients par les hôpitaux. Selon de récentes données communiquées à l?Agence-France Presse, les derniers chiffres concernant les contaminations sont rassurants, puisqu?en baisse. L?occasion de faire le point sur la situation dans chacun de ces pays.

Algérie : 5 650 décès

Avec un bilan officiel de 5 650 décès, Alger a annoncé début septembre « une grande campagne » visant 70 % de vaccinés d?ici à la fin de l?année. Au 16 septembre, 13,3 % des près de 44 millions d?Algériens avaient reçu au moins une première dose mais seulement 9,5 % disposent d?un schéma complet. Les principaux foyers d?infection ont été identifiés dans les districts d?Alger, Blida, Tizi Ouzou et Oran.

Le record hebdomadaire de contaminations a été atteint du 24 au 30 juillet (10 626 nouveaux cas) et pour les décès, entre le 31 juillet et le 6 août avec 268 morts. Au 16 septembre, la décrue était nette avec six fois moins de cas sur sept jours, et deux fois moins de décès (132).

Les rassemblements demeurent interdits et le couvre-feu (21 heures) a été maintenu, mais les plages et lieux de loisirs ont rouvert. Les vols internationaux, stoppés depuis mars 2020, ont repris partiellement en juin.

À LIRE AUSSICovid-19 : pourquoi la thèse du [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles