Covid-19 : après 28 jours de coma, une infirmière se réveille grâce... au Viagra

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Ce médicament – prescrit contre la dysfonction érectile – permet une meilleure circulation sanguine (Getty Images/iStockphoto). (Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Santé
    Santé

Au Royaume-Uni, une patiente a été plongée dans le coma. Elle s'est réveillée après avoir reçu un traitement expérimental à base de la petite pilule bleue.

À 37 ans, Monica Almeida a contracté le Covid-19 malgré ses deux vaccins. Cette infirmière asthmatique a passé 28 jours dans le coma à se battre contre le virus. Testée positive au Covid-19 le 31 octobre, elle a été admise en soins intensifs une semaine plus tard avant d’être plongée dans un coma artificiel le 16 novembre.

Trois jours avant l’arrêt de son ventilateur, son état général a commencé à s’améliorer et elle s’est finalement réveillée le 14 décembre. Elle a même pu célébrer les fêtes de fin d’année chez elle entourée de sa famille. La patiente avait donné son accord pour bénéficier d'un traitement expérimental. En effet, les médecins ont administré à l’infirmière une forte dose de... Viagra. 

Comment ça fonctionne ? Ce médicament – prescrit contre la dysfonction érectile – permet une meilleure circulation sanguine dans l’ensemble du corps. La patiente assure que son état de santé s’est amélioré en une semaine et que les niveaux d’oxygène dont elle avait besoin ont rapidement fortement diminué.

Des tests en cours

"C’est définitivement le Viagra qui m’a sauvé. En moins de 48 heures, mes poumons ont commencé à réagir. Le médicament dilate les vaisseaux sanguins. Si vous pensez à la façon dont le médicament agit, il dilate vos vaisseaux sanguins. J’ai de l’asthme et mes sacs gonflables avaient besoin d’un peu d’aide", a expliqué Monica Almeida au Mirror. Les médecins assurent que le Viagra permet de dilater les artères des poumons, permettant ainsi au sang de circuler plus facilement vers les organes. 

Si, pour le moment, des tests sont toujours en cours, de nombreux médecins annoncent des résultats prometteurs. Actuellement, le médicament peut être administré aux patients atteints par le Covid en Grande-Bretagne s'ils ont accepté de faire partie d'une étude sur les médicaments expérimentaux. Maintenant, Monica Almeida encourage le plus grand nombre de personnes à se faire vacciner pour limiter au maximum la propagation du virus.

VIDÉO - Covid-19 : le gouvernement place janvier sous haute surveillance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles