Les courriers des impôts ne mentionneront plus « monsieur » ni « madame »

Les courriers des impôts ne mentionneront plus la civilité des contribuables. (illustration)  - Credit:MAGALI COHEN / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les courriers des impôts ne mentionneront plus la civilité des contribuables. (illustration) - Credit:MAGALI COHEN / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Afin de favoriser l’inclusion, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a demandé de supprimer la civilité des contribuables, rapporte Actu.fr.

Les courriers des impôts ne comporteront désormais plus les mentions « monsieur » et « madame » en salutations. La Direction générale des finances publiques (DGFIP) a demandé à ses agents de ne plus introduire leurs communications sortantes avec la civilité des contribuables. Une manière de favoriser l'inclusion et de reconnaître « les évolutions de l'identité de genre » des Français, d'après une note interne dont se fait l'écho Actu.fr, vendredi 15 juillet, confirmant une information du Figaro.

Avant la recommandation de l'administration fiscale, les courriers des impôts (papier et e-mails) mentionnaient la civilité des contribuables à trois endroits. Les « Monsieur » / « Madame » se trouvaient en accroche du message, en formule de politesse et dans le cadre adresse du bloc destinataire. En supprimant ces fameuses mentions, l'objectif serait de s'accorder aux changements de la société en matière d'identités (changement de genre des personnes transgenres ou refus de se référer à un genre en particulier). Dans sa note interne, reproduite en intégralité par Le Figaro, la DGFIP appelle ses agents à remplacer la civilité par un simple « Bonjour » et la formule de politesse par « Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire ».

À LIRE AUSSI À qui la faute ? #7 - La guerre du genre n'aura pas lieu

Prendre en compte les évolutions de l'identité de genre

D'après l'administration fiscale, il n'est pas rare que des contribuables demandent à changer [...] Lire la suite

VIDÉO - Dépenser moins au quotidien - “Avec ce dispositif, l’économie d’impôt peut atteindre les 63 000€”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles